voyeur
voyeur

Voyeur et exhi

voyeur

Membres présentement en ligne

Avec le temps, Nadine avait pris goût à faire l’amour dans toutes sortes de lieux insolites, en espérant qu'un voyeur allait nous voir. En fait, elle était devenue exhibitionniste au-delà de mes espérances. Mais je me souviendrai toujours de la première fois où nous avons fait l'amour devant un voyeur, dans le petit bois où nous avions l'habitude de nous rencontrer depuis quelques mois. J’étais hyper excité quand je suis arrivé ce jour-là dans ce fameux petit bois où elle m’attendait déjà. Elle semblait un peu affolée, car un homme était venu rôder près de sa voiture quelques minutes plus tôt. Il était encore là, à quelques mètres, caché derrière un arbre.

Je l’ai rassurée en lui disant que ce n’était rien d’autre qu’un voyeur, mais je voyais qu’elle avait eu vraiment peur de le voir s’approcher de la voiture alors qu’elle était seule. Je l’ai serrée contre moi pour la réconforter, et nous avons commencé à nous embrasser et à nous caresser furtivement. Tout en se collant à moi, je sentais qu’elle lançait des regards fréquents du côté de l’homme qui nous observait, et je croyais que c’était encore dû à sa peur. Or, quand j’ai glissé ma main sous sa jupe pour atteindre sa fente, j’ai été surpris de constater qu’elle ruisselait. Je me suis détaché d’elle pour plonger mon regard dans le sien, et elle s’est mise à rougir.

J’ai compris alors qu’elle mouillait déjà à l’idée de s’exhiber à l’inconnu, et qu’elle l’observait non pas par peur, mais pour voir ce qu’il allait faire en nous regardant. Bien sûr, je n’ai pas manqué de le lui faire remarquer, pour accentuer son trouble. Elle a admis que j’avais raison, et s’est jetée sur moi avec une véritable fureur. Elle m’arrachait presque mes vêtements, et en un rien de temps nous nous sommes retrouvés nus sur la banquette arrière de la voiture. Elle m’a alors repoussé et s’est penchée sur moi pour me sucer avec une frénésie inhabituelle. Tandis qu’elle me pompait délicieusement, j’ai jeté un coup d’œil dehors, et j’ai été surpris de voir l’homme tout près de la voiture, à peine caché par un arbre trop petit.

Je l’ai regardé avec insistance, pour bien lui montrer que je savais qu’il nous observait, et que ça ne me dérangeait pas. Il a vite compris le message, et est sorti de sa cachette pour venir pratiquement se coller à la vitre de la portière. Quand je l’ai vu plonger sa main vers sa braguette dans l’intention évidente de sortir sa queue pour se branler, je me suis dit que ce n’était plus à moi de profiter de ce spectacle, mais à Nadine. Je l’ai donc forcée à s’arrêter de me sucer, et alors qu’elle se redressait, je lui ai montré le voyeur dont la queue tendue, longue et fine, se dressait juste sous ses yeux.

Elle en a poussé un gémissement de plaisir tout en se mordant les lèvres. Je l’ai aidée à s’asseoir sur la banquette, contre moi, son corps tourné vers l’homme, ses cuisses largement écartées pour qu’il ait une belle vue de sa chatte épilée, et tandis qu’elle le regardait se branler doucement, je lui ai demandé d’en faire autant pour lui. Mais elle a refusé. Car malgré tout ce que j’avais réussi à lui faire faire depuis que nous nous connaissions, elle n’avait pas réussi à se caresser devant moi. Elle avait encore trop honte. C’était d’autant plus étonnant qu’elle n’hésitait pas à se caresser et à me décrire ce qu’elle faisait quand nous faisions l’amour au téléphone.

Mais je savais que le jour n'était plus très loin où elle accepterait de le faire, car souvent maintenant sa main accompagnait la mienne sur sa fente. Et justement, ce jour là, c’est ce qu’elle a accepté de faire. Quand j’ai plongé ma main dans sa chatte ruisselante pour lui branler le bouton, sa main s’est plaquée sur...

voyeur, exhibe, rencontre et bien plus encore sur JALF!


sex sm rencontre coquines webcam online site de rencontre gay dressage soumise net rencontre rencontre érotique Estrie coquine rencontre rencontre coquine Ardèche tencontre

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015