travelo
travelo

Travelo trav

travelo

Membres présentement en ligne

«Discuter avec travelo, rencontre, webcam, tchat privé et plus encore sur Jouer Avec Le Fantasme!
Allez-y l'inscription est gratuite!»



Il m'avait mis en confiance en m'envoyant sa photo (la cinquantaine distinguée) et son numéro personnel après un mois de contact sur Jouer Avec Le Fantasme. J'avais donc accepté son invitation à une "sortie coquine nocturne" après lui avoir expliqué par mail mes fantasmes travelo d'exhibition et d'offrande à des inconnus de passage... Je soignai particulièrement ma toilette et me rendit à son rendez-vous. Il gara sa voiture à côté de la mienne et il m’invita à m’asseoir à ses côtés dans la limousine noire qu'il conduisait.

Nous roulâmes en silence sans prononcer une seule parole. Au bout d’un long moment il posa sa main droite sur mon genou et le caressa légèrement; puis, remontant le long de ma cuisse, il souleva ma robe de dentelle et atteignit la jarretelle qui maintenait mon bas de travelo. Je suis assez excité par ce que j’ai envie de faire avec vous ; nous allons essayer de maintenir ce délicieux climat… Nous étions place de l’Etoile, et l’homme engagea le lourd véhicule avenu Foch, en direction de la porte Dauphine. Arrivés au rond-point, nous en fîmes lentement le tour, nous attardant à remarquer quelques véhicules arrêtés, en quête de partenaires d’un soir, mais il continua sans s’arrêter et reprit le boulevard des maréchaux vers la porte d’Auteuil, qu’il suivit un long moment, avant de s’engager dans une contre-allée peu éclairée en bordure du Bois.

Il ralentit l’allure du véhicule, puis avisant une place le long du trottoir, sous la frondaison des arbres d’un épais bosquet, il se gara, coupa le moteur et, allumant le plafonnier, se retourna vers moi:

"Ôtez votre manteau, et enlevez votre robe".
Je m’exécutai, me retrouvant en bustier bas et string à ses côtés.

"Remettez votre manteau de fourrure, et allez faire quelques pas le long de ce trottoir en laissant votre fourrure bien entrouverte".
Puis il ouvrit ma portière et me poussa doucement dehors. Je me retrouvai sur un petit trottoir en terre battue, près du bois dont les grands arbres procuraient une ombre protectrice.

Je fis quelques pas et sentis quelqu’un marcher dans les taillis. Un homme sortit de l’ombre, vite suivi d’un autre. Je les détaillai ; le premier avait une trentaine d’années, des petites lunettes d’écaille, le type même du « mateur » un peu timide ; l’autre, plus âgé, plus sur de lui aussi, m’adressa aussitôt la parole:

"Voulez-vous que nous regardions ou souhaitez-vous une collaboration un peu plus active?"
L’ironie de sa remarque s’accompagna d’un sourire et il posa sa main sur mon épaule, m’obligeant à lui faire face. Puis il écarta les pans de mon manteau de fourrure de travelo pour mieux me détailler.

Il siffla:
"Quels jolis dessous… Venez vous mettre un peu à l’abri de la lumière pour que nous soyons plus à l’aise."
Je jetais un regard vers la voiture, mais tous feux éteints, elle semblait abandonnée. Mon compagnon devait me regarder en silence… Il n’eût d’ailleurs pas un geste lorsque je suivis les deux hommes à l’ombre du bosquet. Une fois à couvert, l’homme qui m’avait parlé se colla à moi, ses mains glissant sous ma fourrure commencèrent à me caresser. Il glissa ses doigts sous le voile de mon string et découvrit mon petit sexe lové au creux de mes cuisses.
"Oh, oh, fit-il, mais c’est un joli travesti que nous avons là…"
Il me serra la queue entre ses doigts, et colla ses lèvres aux miennes, sa langue se glissa au fond de mon palais allant chercher la mienne pour s’emmêler à elle.

De sa main il dégagea mon sexe de son écrin soyeux et le caressa tendrement. Le plus jeune lui, s’était glissé derrière moi, et toujours sans un mot avait entrepris de faire glisser la ficelle de mon string sur mes talons. Il posa ses mains sur mes fesses et me massa doucement. Je levai la tête et découvrit que durant ces premières caresses nous avions été rejoints par deux ou trois autres hommes, des silhouettes qui nous regardaient en silence; je crus bien que l’une d’elle était celle de mon compagnon! L’homme qui m’avait embrassé me prit par le cou...

travelo, transsexuel, rencontre et plus encore sur JALF!


plan sexe webcam érotique Montréal rencpntre scato rencontre BDSM Nantes fantasme pervers rencontre coquine Val-de-Marne urolagnie rencontre érotique Basse-Terre rencontres hommes

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015