tchat et rencontre
chat gratuit

JALF, c'est un site unique de rencontre et de discussion en ligne

webcam en direct

Membres présentement en ligne

«Fantasme, rencontre, webcam, tchat entre adulte et plus encore!»



Après une belle soirée au restaurant, ou nos jambes et pieds s’étaient entrelacés et caressés sous la table, éveillant tous nos sens et émoustillant notre libido, nous arrivâmes chez elle afin de déguster notre vicieux dessert. Nous avions longuement parler sur le site de discussion gratuit du comment nous aimerions que cela se déroule. Quel tension chez elle, ne sachant pas à quelle sauce j'allais la baiser... Aussitôt à l’intérieur de l’appartement, je l’attrape immédiatement par son cou et la fait reculer devant moi.

Elle ne dit rien et recule docilement. Je passe en revue les pièces. J'arrive dans la cuisine. Dire que j'ai rencontré cette femme sur ce site de discussion gratuit. Je la parcours des yeux et hésite. Vais-je la plaquer sur le lavabo ou la table? Je choisis finalement la table. Elle est cambrée, cul vers moi. Je pose ma main entre ses omoplates et la force à s'allonger complètement, à poser son buste et écraser ses seins. Toujours pas un mot. Et toujours cette tension. Je relève sa jupe, mate son cul bombée. Je lui donne une fessée plus signe de domination que de douleur. Une fois, deux fois. Elle ne dit rien.

J'écarte sa culotte. Elle est trempée. Elle mouillait déjà avant que je ne sois là, la salope du site de discussion gratuit! Je contemple sa chatte et son anus rose. Je fourre un doigt dans son intimité. Toujours pas de réaction, juste un léger frémissement. Je descends la culotte sur ses genoux. Puis je me relève et ouvre son chemisier. Pas de soutien gorge. Je la fais redresser sur ses avant-bras pour pouvoir librement malaxer sa poitrine. Je sens son désir sur mes doigts en titillant ses tétons. Un souffle presque un gémissement. Elle a fermé les yeux. Je sors ma verge et la caresse contre sa chatte.

J'hésite à la prendre. Mais j'ai envie qu'elle ressente pleinement mon sexe. Alors je me retiens, décidant que sa chatte attendrait de me recevoir, j'ai tout mon temps... Elle est tendue. Moi aussi. Son corps est aussi raide que ma hampe et ses mamelons. Je n'en peux plus, il va falloir la pénétrer. Je voudrais pourtant prolonger ce moment. Cet instant où elle reste craintive, frémissante, tremblante. Je dévoile ses épaules, les caresse. Puis je me colle à elle, embrasse son cou et ses épaules. Je caresse son visage. Mon sexe frotte ses cuisses, sa raie et à nouveau sa fleur. Cela dure longtemps.

Je retiens mes mots doux autant que mes insultes. Je veux qu'elle hurle la première, qu'elle soit celle qui brise le silence. Enfin je me décide. Mes mains se calent sur ses hanches. Je la sens qui se prépare. Je la plante. D'un coup, profondément dans son vagin. Je me souviendrai longtemps de cette rencontre via le site de discussion. Elle n'a pas crier. Elle se mord la lèvre. Elle m'excite. C'est sa façon de m'inviter, non de me forcer, à la prendre sauvagement. Je me sers contre elle à nouveau, entraînant ma verge loin en elle. Je pétris ses seins. A nouveau je me force à garder le silence. J'ai pourtant très envie de la traiter de pute, de la complimenter sur ses seins, sur son silence, sur l'étroitesse de son vagin qui enserre ma verge qui palpite de désir.

Je commence à bouger. Doucement. Je sens sa peau qui tire. Elle courbe l'échine, agrippe de toutes ses forces le bord de la table. Je saisis fermement ses hanches. Et j'accélère. Je suis à bout, il faut qu'elle hurle. Sinon je briserais moi-même le silence. Et elle hurle, enfin. Je me colle encore à elle. Cela m'empêche de la pénétrer aussi profondément qu'avant mais elle tente de compenser en accompagnant mes mouvements. Le chemisier me gêne, je veux sentir sa peau contre mon torse. Je l'enlève, l'arrache presque. Puis je la serre entre mes bras. Ses tétons sont puissamment dressés. Elle gémit sans discontinuer, m'appelle encore et encore.

Ma main descend entre ses cuisses. Elle m'accueille en écartant les cuisses. Mais sa culotte la gêne. Il n'est pourtant pas question de s'arrêter. Alors elle force, déformant l'étoffe fragile et coupant partiellement la circulation de son sang. Je la bourre plus fort. Et elle joui. Un orgasme puissant. Je bloque son corps entre mes bras, enfonce ma queue loin en serrant ses hanches contre la table. La culotte se déchire. Elle met une jambe sur...

Tchache en ligne


insertion anale rencontre Outaouais lesbienne rencontre echangisme amateur soumis urophilie couple cherche tchat tchat rencontres chaudes baise

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015