sexe scato
sexe scato

Sexe scato JALF

sexe scato

Membres présentement en ligne

Sexe scato:
J’étais tranquillement en train de bosser lorsque je sens la vibration de mon mobile dans la poche.
- Allo.
- Salut ! C’est …, tu te souviens de moi ?
A son nom ma bite durcit instantanément, comme aurais-je pu l’oublier. On s’était rencontré il y a une dizaine de jours sur Jouer Avec Le Fantasme, un site de rencontre sympa pour réaliser ses fantasmes. Il habite sur mon chemin en allant et rentrant de mon boulot, j’étais passé chez lui le soir en costume cravate pour un plan suce et uro dans sa cave. Il avait pissé dans ma bouche alors que j’étais encore encostumé et j’avais tenté de tout boire pour pas mouiller mes fringues.

Tentative qui s’était soldé par un échec j’avais fini trempé, mais qui était d’autant plus excitante. À cette occasion il m’avait donné son cul pas très propre à bouffer et je lui avais dit que je ne rechignais pas contre un plan sexe scato de temps en temps. Et voila qu’il m’appelait pour me proposer de refaire le plan de l’autre jour en y adjoignant une section sexe scato. Je m’empressais d’accepter. Rendez-vous était donc pris pour ce soir bien qu’à cause de la chaleur j’avais troqué ce matin mon costume cravate pour une fine chemisette blanche et un pantalon beige très clair pour mettre mes bijoux en valeur.

Les présentations n’avaient plus besoin d’être faites, il m’attendait à la porte de son immeuble en tenue de combat, basquets aux pieds, pantacourt fin qui laissait deviner son érection, marcel blanc. Il était bandant comme c’est pas permis. On descend dans les couloirs de sa cave, il sort son braquemart et me le fout dans la gueule. Je ne me suis pas plus déshabillé que lors de notre dernier trip, c'est-à-dire je suis totalement habillé, juste la braguette ouverte pour pouvoir me branler. J’avais eu tout juste le temps de lui dire de faire gaffe que des traces jaunes seraient très visibles sur ma chemisette et que je n’avais rien pour me changer.

Ce à quoi il avait répondu « au contraire, c’est encore plus bandant ». Les mains de chaque coté de ma tête pour bien diriger le mouvement il me pilone la gorge pendant de longues minutes puis ses muscles se tendent et il s’y déverse abondamment. Je savoure son nectar et n’en pers pas une goutte.
Il me prévient alors qu’il va pisser. Cette annonce manque de me faire jouir. Je serre fort ma bite à sa base pour repousser l’orgasme, je ne veux pas jouir maintenant. Il me demande aussi de ne pas jouir maintenant, d’attendre qu’il me l’ordonne. Sa pisse arrive abondante et en force dans ma bouche.

Je tente d’avaler aussi vite que je peux mais c’est autant un échec que la première fois et ma bouche déborde. De grandes quantités viennent tremper ma chemise et mon pantalon. Il ne ralentit pas son rythme pour autant. J’avale ce que je peux, ce que je ne peux pas se déverse sur mes vêtements. L’avant de chemisette doit être bien jaune désormais. Le flot continue à m’abreuver et me tremper pendant de longues secondes avant de se tarir. Il me demande à nouveau d’attendre son ordre pour jouir.
Il me relève et se recule pour admirer son œuvre. Il me donne alors une bouteille d’eau vide et me demande de pisser dedans.

Ne sachant pas où il veut en venir je m’exécute. Je remplis un bon tiers de la bouteille. Il jette par terre un carton qu’il avait préparé spécialement et me demande de m’y allonger, ce que je fais. Pendant ce temps il retire son pantalon.
Il s’installe accroupi sur ma gueule et me dit « je t’avais promis du scat, le voilà ». Je lui bouffais donc le cul. Je le sentis pousser, s’ouvrir et lâcher une première bouse bien molle dans ma gueule, je n’avais pas eu le temps de l’esquiver. Lui se redressa un peu et lâcha une autre bouse énorme sur ma gueule qui me couvrit du menton aux yeux...

sexe scato, urophilie, fétichisme et plus encore sur JALF!


fantasme infirmière sexe gratis rencontre Lille rencontre coquine Cayenne rencontre Aquitaine bloge sexe rencontre gratuites petites annonces libertines rencontre libertine Lot-et-Garonne érotisme

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015