sexe gratuis
sexe gratuis

sexe gratuis

sexe gratuis

Membres présentement en ligne

J'aimerais découvrir ton corps, lentement, doucement, te déshabiller et répandre tes vêtements comme on sème des pétales de fleurs sur la route de ceux qu'on admire. Si je te fais l'amour, je veux que ce soit comme si demain tu pouvais ne plus exister, envolée dans mon sommeil, comme la première fois, comme la dernière fois. « Faire l'amour », quels beaux gestes, quelle œuvre d'art parfois. Sentir sous mes doigts cette peau qui brûle de désir et ne pas tout lui donner tout de suite. Qu'est ce que je ferais avec toi… aucune idée !
Chercher là où se cache ce petit endroit sensible qui t'arrache un frisson… pas tes seins, pas ton sexe… comme tu es pressée ! Prennons notre temps, il est gratuis.

T'en fais pas, je sais qu'ils existent. Où dans ton dos, sur ton ventre, tes jambes, tes pieds, ton cou; je veux jouer comme ces enfants qui se découvrent et qui rient parce que « ça chatouille ». J'aime me couler sur ton corps qui me plaît, avec mes grandes mains, mes bras, mon visage. Je veux te sentir, connaître ton odeur… pas le parfum offert à Noël… ton parfum. Que sens-tu, que goûtes-tu ? Je veux que tu caresses ma main avec tout ton corps, que tu ondules dans ma paume… te découvrir.
Je t'embrasse dans le cou, derrière, sous les cheveux. Je visite ces endroits que j'ai découverts avec ma main.

Ma salive, ma langue sur les vallons de ton épiderme ajoutent à ton impatience. J'aime goûter ta bouche, elle ressemble à ton sexe. Tes lèvres se gonflent et au centre de ta lèvre supérieure, il y a un endroit secret qui est branché tout droit sur ton clitoris. C'est bon de partir de cette bouche gourmande qui en demande et redemande. Je la quitte pour explorer chaque fois un autre endroit qui te fait, qui est toi. Les douces embrassades et les attouchements délicats se mêlent aux lentes morsures dans ta peau délicieuse. La bouche pleine de tes seins, je t'admire, toi qui ferme les yeux pour mieux voir de l'intérieur.

J'ai envie que tu te trouves plus belle encore que tu ne l'avais cru. Réveille en toi ce soleil qui te fait vibrer de plaisirs nouveaux, d'un nouveau corps, d'un nouvel univers.
C'est bon de laisser mes cheveux longs t'effleurer si doucement. Je ne sais plus si c'est moi qui n'en peux plus ou si ton corps risque d'exploser mais j'ai une envie folle de placer ma bouche sur ton sexe mouillé de plaisir. Je n'ai pas encore touché ton sexe. Je veux le voir, m'en approcher si lentement, trop lentement. Tu hurles en dedans, tu voudrais me presser, m'avaler avec ta fleur entrouverte. Mes cheveux si doux passent sur tes lèvres, sur ton clitoris et tu cambres ton dos pour t'approcher de moi, pour t'accrocher à moi.

Tu sens le souffle chaud de ma respiration sur ton sexe. Tu sais que je vais me poser là et plus près, encore plus près j'ouvre mes lèvres remplies du goût de ta peau et je …
Il ne faut pas tout dire le même soir. Je pensais ne t'écrire qu'un petit bout de lettre… puis tu es toute mouillée (sinon, ne réponds même plus). Ce que je ferais avec toi… bonne question. Faire l'amour, se faire embrasser, se faire pénétrer, atteindre l'orgasme… bien sûr, tout ça, mais l'art c'est de ne jamais être banal, de se servir de son imagination, de surprendre. Le sexe et l'amour c'est ce que nous avons de mieux ici bas et de plus c'est gratuis.

Si je savais la meilleure façon de faire l'amour, je ne l'utiliserais pas toujours. Sinon, j'en perdrais la saveur. J'aime tant l'été et les fleurs, parce qu'il y a l'hiver.

sexe gratuis et plus encore sur JALF


rencontre érotique Louvain rencontres echangisme photo grosse rencontre Charente Maritime soumission sexuelle rencontres coquines annonces rencontres hard soumis rencontre femme mariee se branler

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015