sex sm
sex sm

Sex sm

sex sm

Membres présentement en ligne

Aujourd'hui matin, c'est le jour de notre 3ème séance de sex sm, dans ce monde où la monotonie n'existe pas, où des quantités d'émotions se déchaînent. Je L'attends. Je prépare avec soin Son arrivée comme Il me l'a demandé. Je suis étonnamment calme. M'habituerais-je déjà à tout cela? Aucun bruit. Je suis seule. Seule avec mon chien et mes idées de sex. Le premier sms de la journée arrive. Et voilà. Quelques simples mots, rien d'autres. Quelques mots et mon coeur s'accélère, mes mains tremblent, le stress à nouveau m'envahit et ces envies qui me hantent chaque jour resurgissent. D'ici quelques minutes Il sera là.

Quelques coups sur la porte d'entrée, Le voilà. Avant d'ouvrir la porte je mets mon bouvier bernois dans le salon. Il est prévu qu'Il fasse sa connaissance mais je ne sais pas comment elle va réagir, très gentille mais très protectrice vis-à-vis de moi. J'ouvre la porte et toutes ces émotions connues réapparaissent. Je lui souris, je suis heureuse qu'Il soit là enfin, mais mes yeux fuient de suite Son regard. Et oui, la honte est toujours là. Un baiser, et je m'offre déjà à Ses caresses, mon souffle est court sous la montée du plaisir et des envies. Oui je suis Sa soumise, Sa chose, Sa chienne de sex sm.

Et cette envie de plus en plus forte de Lui appartenir, de connaître le plaisir au travers de Ses désirs et de Ses envies. Je suis à Lui. Mon chien aboie. Elle se rend compte qu'un inconnu est là dans le hall. Il ouvre la porte du salon et reste sur le seuil. Je ne dis rien, je laisse faire et j'observe le comportement de ma chienne. Il la laisse venir vers Lui comme je suis allée vers Lui notre de notre première rencontre de sex sm. Il lui tend la main comme Il me la tendue aussi. Elle hésite, avance, recule, puis revient à nouveau. Elle accepte une caresse et recule encore. Pas un mot, juste une prise de contact.

Et puis Il s'approche de moi, me touche et m'embrasse. L'instant où on voudrait que le temps s'arrête. L'instant où tout commence et tout finit, où tout s'oppose et se contredit... L'instant où les regards se croisent, où Ses mains se posent sur moi, où Sa bouche écrase la mienne. L'instant où les caresses se font douleurs, ou les baisers se font fureurs, l'instant ou je m'incline, où je m'abaisse, l'instant où je cherche Sa bouche et Ses mains, l'instant ou je deviens moi, où je deviens sienne, l'instant où peurs et frissons font place à l'envie et à la passion, au Plaisir. Le cuir du canapé me colle à la peau, je sens la moiteur entre mes cuisses, la sueur qui perle dans mon dos, mes cheveux humides sur ma nuque, et cette jouissance infinie.

Cette sensation de planer, par moments essayer de m'aggriper, de refaire surface et à d'autres d'abandonner toute résistance, m'écouter respirer, haleter, gémir doucement, le sourire aux lèvres, un réel bonheur. Se croire à bout de souffle, demander pitié et la seconde d'après, en vouloir encore, et en vouloir plus fort. La claque qui résonne, la peau qui picote et qui rougit, et l'envie intense que la suivante soit plus forte encore. Vouloir que ce soit la dernière, la dernière aussi douce. Écouter le bruit de la cravache s'abattre sur ma fesse, respirer profondément le temps que la douleur s'efface, comme on respire sous une caresse.

Entendre et m'enivrer de Ses mots durs, et crus qui à l'ordinaire me ferait bondir. Fuir Son regard et l'instant d'après chercher Ses yeux pour y puiser tout l'énergie pour me surpasser. M'allonger sur le sol froid quand le corps n'est plus qu'un feu animé par le Plaisir, et la douleur cuisante s'éteint doucement. Vouloir y rester et s'y enfoncer. M'efforcer de maîtriser les spasmes des orgasmes répétés, les sursauts de mon corps tout entier. Recevoir encore et encore, accepter Ses caresses intenses quand enfin je peux lui donner à mon tour. Pouvoir donner et recevoir, tout un art. Et puis, 3 h plus tard, 3h de "calvaire" aux supplices délicieux, c'est l'heure du départ, avec le sentiment d'avoir fait le plein de bonheur et d'énergie, d'être rassasiée de Lui, et puis une fatigue intense, le corps endolori et l'impression de ne pas en avoir profité assez.

Quatre heures se sont écoulées depuis son départ, je tremble encore, je tangue comme sur un bateau, mais je suis tellement bien. Je sais que demain il y aura ce manque et ce vide intense mais qu'après il y aura bien d'autres émois...

sex sm, webcam, rencontre et plus encore sur JALF!


sexe gratuit Lorraine video uro fantasme transexuelle rencontre libertine Tarn rencontre Côte-Nord rencontre gens ouvert d'esprit echangisme montreal rencontre coquine Creuse rencotnre langage vulgaire

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015