sado masso
sado masso

Sado masso

sado masso

Membres présentement en ligne

Elle lui annonça que « Monsieur la recevrait plus tard, qu’il avait donné ses ordres. » Isabelle se sentit glacée par le ton sado masso et sans chaleur de la femme qui la détaillait ouvertement. Elle la conduisit vers une sorte de cabinet médical et la pria de se dévêtir, elle restait là et de plus en plus paniquée, Isabelle hésitait à obéir, honteuse et gênée du regard de la femme. Celle–ci dit:
« Eh bien nous allons avertir Monsieur que Mademoiselle va nous quitter ». Isabelle se mit à trembler et commença à se déshabiller, fuyant le regard du dragon (ainsi devait elle ensuite penser à elle et parler d’elle).

Impossible de se cacher, en plus une immense glace lui faisait face. Quand elle fut nue la femme lui commanda avec un rictus sado masso de se coucher sur une espèce de table gynécologique, sa gêne augmenta d’un cran, d’autant plus que la situation provoquait une humidité croissante de son intimité. Elle lui mit les pieds dans les étriers, offrant son sexe béant au reflet du miroir géant et à quiconque entrerait dans la pièce. À sa grande confusion un homme franchit le seuil et ce n’était pas celui qui lui avait donné le rendez-vous, elle pensa s’enfuir mais se retint en pensant à la promesse qu’elle avait faite à celui auquel elle pensait comme son maitre.

L’homme était blond, il ressemblait à un entraineur sportif ou un kiné, il était souriant et affable, il portait un plateau. Il vint se placer entre ses jambes grandes ouvertes, le dragon se mit de côté pour ne rien perdre de ses faits et gestes, Isabelle se dit qu’elle haïssait de plus en plus cette garce sado masso. L’homme la rassura et commença à tailler aux ciseaux dans sa toison, elle sentit des goutes de sueur perler entre ses seins dont les mamelons se dressèrent. Ensuite il prit un long moment pour faire mousser le contenu du plat à raser avec un blaireau. Il semblait gouter la situation, de même que la vieille qui matait sans vergogne.

Isabelle se sentait vulnérable et offerte et cette situation la mettait en grand émoi, elle se demandait quand son maitre se déciderait à se montrer. Elle saurait, plus tard qu’il regardait toute la scène à travers une glace sans tain. Le « barbier sado masso » prit tout son temps pour enduire ses lèvres de mousse abondante et délicatement parfumée. Elle ne pouvait empêcher son corps de frémir et de se tendre comme s’il cherchait la caresse. Il rit et affirma au dragon:
« Eh bien en voilà une gourmande, Monsieur va se régaler »
La vieille ne répondit rien, mais le regarda de travers. Il entreprit de manier son coupe-chou.

Isabelle ne bronchait pas craignant la lame affutée, mais manifestement il était expert. Il lui laissa un mont de Vénus plus lisse d’une joue de bébé. Pour peaufiner sa tâche, il demanda au dragon d’écarter les lèvres d’Isabelle, et il semblait que la vieille n’attendait que ça. Il se recula ensuite, l’air très satisfait pour admirer le résultat. D’un air espiègle il titilla le clitoris de sa « patiente » et rit en la voyant réagir et soupirer. La vieille siffla:
« Comment te permets tu ? ».
« Oh, ricana t'il, Monsieur me permettra de goûter un jour ou l’autre, je prends un acompte? »
Cette remarque plongea Isabelle dans un abîme de questions.

Elle serait donc livrée au désir d’autres hommes, elle avait cru le comprendre lors des discussions avec son maitre, mais la confirmation lui fit un choc. L’homme prit congé avec un clin d’œil appuyé et la promesse qu’il serait toujours là pour la servir et la vieille dit à Isabelle de se relever.
Celle-ci descendit de la table et resta, incertaine à attendre la suite. Le dragon la fit asseoir sur un tabouret face à une glace, le contact du cuir sur sa peau lisse et nue était bizarre et terriblement excitant. La vieille lui brossa les cheveux et lui fit une longue tresse très serrée en commentant:
« Monsieur aime tenir par les cheveux.»
Isabelle découvrait un monde avec ses rites et ses obligations.

Elle passait d’une émotion à l’autre, avec parfois l’envie de fuir et l’instant d’après celle de s’abandonner. La gouvernante ouvrit un placard et sortit une robe étrange faite de...

sado masso, rencontre, cam, vidéos et plus encore sur JALF!


rencontre Hauts-de-Seine rencontre femme belgique sexe fantasme éducation anglaise rencontre montpellier rencontre corse sud rencontrelaval.com rencontre black rencontre érotique Drummondville mec gay

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015