sado maso
sado maso

Sado maso

sado maso

Membres présentement en ligne

Je m’amusais à ses dépens, car Louise était devenue mon jouet sexuel dans notre jeu sado maso. C'est sur Jouer Avec Le Fantasme que tout ça avait commencé. Les discussions sado maso, les soirée devant nos cam dans la salle de BDSM, tout ça nous avait amené jusqu'ici, dans un donjon réel où le sado masochisme était passé du virtuel au factuel. Cela me faisait rire à gorge déployée alors que de son côté, cela la faisait ragée… Après plusieurs minutes d’amusement où Louise semblait complètement désemparée par mes attouchements, je lui enlevai son bandeau, mais la gardai attachée en croix. Louise pouvait enfin me voir le visage découvert ainsi que toute ma nudité.

Je tournais autour du lit d’une façon insolente, mon membre dressé, haut et fier. Louise apparaissait bouche bée, incapable d’émettre le moindre son par la bouche. La tension était palpable! En voyant mon excitation évidente produite par mon phallus érigé tel une colonne de temple, Louise retenait son souffle. De son côté, je pouvais facilement observer la sienne qui s’écoulait entre ses cuisses et venait mouiller le drap sur lequel elle était installée. Cette pièce à conviction évidente ne lui permettait plus de nier que son corps et son esprit avaient abandonné. Il ne lui restait que la raison qui s’efforçait encore de protester avec beaucoup moins de forces.

Je vins m’agenouiller sur le lit à ses côtés et commençai à promener mon pieu érectile le long de ses cuisses. J’observais les malaises de Louise qui semblait divaguer et manquer de souffle à l’occasion. J’avais l’impression que parfois elle voulait et d’autres fois elle ne voulait plus jouer à notre jeu sado maso de façon aussi tortueuse. Ma queue caressait son mont de Vénus en tout sens, remontait sur son ventre avant de s’insinuer entre ses seins que je pressai autour de ma queue. Elle émit un cri de stupéfaction! Je continuai de les malaxer et de les comprimer avec plaisir un certain temps.

Puis, Louise émit un gémissement lancinant… Je fus surpris de sa réaction et interprétai celle-ci comme si sa chatte en était rendue au point où elle réclamait impérativement qu’on lui porte une attention particulière du genre de se faire remplir par une bonne grosse queue gonflée. À la place, je m’attaquai à sa bouche en lui présentant mon gland violacé et gonflé de désir directement à ses lèvres. Je promenais ma queue devant sa bouche en espérant qu’elle puisse sortir sa langue pour me goûter. Elle ne réagissait pas! Je m’éloignai légèrement et l’interrogeai du regard afin de vérifier ce dont elle avait envie.

Ceci m’amena à réviser mon désir et je décidai de poser ma bouche sur ses lèvres. Ma langue essaya de s’y introduire pour explorer sa cavité buccale. Louise recula sa tête comme pour me refuser mon baiser. J’enserrai alors son cou et le ramena violemment vers ma bouche. Mes lèvres collées sur les siennes se firent plus sauvages et même cruelles l’obligeant ainsi à entrouvrir les siennes. Ma langue s’insinua pour venir violer la sienne. Nos papilles gustatives s’ingéraient alors que nos salives débordaient profusément. Mes mains poursuivaient leurs explorations et se baladaient partout. Ceci faisait tortiller Louise dont ses forces semblaient diminuées.

C’était comme si sa raison l’abandonnait et que son esprit s’engourdissait. Je commençais à ressentir que les sens de Louise s’éveillaient de plus en plus et qu’elle devenait beaucoup plus collaboratrice. Elle se faisait plus avide et participait maintenant avec envie. Puis, elle s’impliqua si ardemment dans nos échanges qu’il devenait évident que Louise avait désormais le goût de vivre tout ce dont je lui proposais. Elle avait finalement décidé que plus rien ne comptait que cette baise enflammée. Elle participait à toutes mes caresses et mes touchers de même qu’aux violations exquises dont j’affublais son corps à profusion.

Louise ne devait plus se reconnaître, car elle était devenue affamée du barbare tortionnaire de ses fantasmes. Je saisis le dildo assez volumineux, le regarda et l’inséra dans sa bouche afin qu’elle l’enduisît de sa salive. Je ne la quittai pas du regard et dirigeai lentement vers son anus l’objet froid qui avait une forme arrondie. Louise ne disait mot, mais semblait...

sado maso, rencontre, webcam BDSM et bien plus encore sur JALF!


rencontre pour homme film streaming porno histoires BDSM rencontreq rencontre Québec rencontre au Québec travestir je fantasme rencontre avec photo sexy rencontre BDSM Bruxelles

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015