romantique BDSM
romantique BDSM

Romantique BDSM sur JALF

romantique BDSM

Membres présentement en ligne

Tu avances craintive dans la ruelle, plongée dans la pénombre, éclairée par la lumière blafarde du seul réverbère isolé dans le recoin d'une maison. Romantique BDSM, comme je t'aime. Tu sonnes à ma porte, timidement, tourmentée par tes pensées angoissées.

"Est-il chez lui ? Te demandes-tu. J'espère qu'il m'accueillera aimablement. Je suis folle, comment me suis-je laissée emporter dans une telle aventure, dans cette situation et à une heure aussi tardive, moi la petite bourgeoise aux belles manières, mariée, sérieus? Romantique BDSM... Personne ne répond tu sonnes une seconde fois. Bon sang, tu vas m'ouvrir, je grelotte de froid?"

Puis soudain, la porte s'ouvre lentement, laissant apparaître un homme grand, fort, tout vêtu de noir...

C'est Romain ? Penses-tu.
Il lui est difficile de me distinguer correctement, puis ma voix te surprend.

"Lyzie, entre !"

Enfin, nous débouchons dans un tout petit salon très accueillant. Je pose mes grosses mains sur ses frêles épaules. Elle tremble et je m'interroge:

"Pourquoi tremble t'elle ? Est-ce à cause du froid, pourtant il fait si bon ici ? Ou est-ce moi qui l'impressionne autant ? Je n'ai tout de même pas l'apparence d'un malfrat ? Elle va se calmer d'ici peu, j'en suis persuadé. Romantique BDSM..."

Je te retourne face à moi, par une légère mais ferme pression de mes mains sur tes épaules.

Tu n'oses pas me regarder dans les yeux. Par mon index, je t'indique un coussin posé à même le sol et je t'ordonne, de ma voix grave, de poser tes genoux dessus.

"Bon sang ! Me dis-je. Cette petite bourgeoise a fait tant de kilomètres, bravant le froid, la peur de l'inconnu, sans savoir sur qui elle allait tomber. Comment a t'elle réussi à convaincre son mari pour la laisser partir si loin de chez elle ? Elle ne manque pas de cran cette fille. Je crois que nous allons bien nous entendre" pensais-je.

Je t'entends balbutier ta formule de soumission et je te coupe aussitôt en posant un doigt sur tes lèvres.

D'un ton ferme, je te dis:

"Respire calmement, Lyzie. Là, c'est bien, maintenant recommence ta supplique d'une voix plus claire. Si tu ne te ressaisis pas, je te renvoie immédiatement! Alors, reprends toi et articule !"

Puis, comme souhaitant abandonner notre rencontre, tu te lèves sans ma permission et tu marmonne des mots inaudibles, que je traduis par une sorte de timide rébellion.

"Tu vois ma main ? Elle pourrait te défigurer si tu oses te permettre de me désobéir ! Mets-toi à genoux petite garce, et ne lève plus tes yeux sur moi ! Tu es ici dans mon donjon et tu me dois respect et obéissance, t'as compris ?!! Pour qui te prends-tu ? Tu n'es qu'une chienne, et une chienne obéit à son Maître !!!"

Ma voix grave et tonitruante t'a mise soudainement dans un état d'épouvante.

Tu ne t'attendais pas à une réaction aussi expressive et aussi rapide de ma part, mon regard perçant et foudroyant a transformé tes jambes en coton.

"Attends, maintenant que tu t’es relevée, et bien déshabille-toi d'abord !! Je veux te voir toute nue, petite cochonne !!! Vite, bon sang, qu'attends-tu ?!! A POIL, J'AI DIT !!!!"

Machinalement, sans même réfléchir, tu te dénudes lentement et timidement.

"Quoi ? Tu portes un string ? Ne te l'ai-je pas interdit?"

D'une main ferme, je t'arrache ce fichu string en le déchirant. Désarçonnée, avec un étonnement mêlé de frayeur, tu me regardes furtivement, puis tel un automate, subitement, tu baisses la tête et tu t'agenouilles docilement.

Tu reprends mes mains et cette fois tu les colles contre ton visage, comme pour chercher mon pardon, comme pour tenter de m'attendrir, comme pour cacher ta nudité. Dieu que tu es belle...

romantique BDSM, rencontre, webcam et plus encore sur JALF


rencontre libertine Finistère on du cul femmes cherche hommes chat sexe rencontre aix provence rencontre BDSM Nantes rencontre BDSM Gand rencontre Côte-Nord rencontre Montréal plus sexy

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015