rencotnre
rencotnre

rencotnre

rencotnre

Membres présentement en ligne

Rentrant tard ce soir là, mon amie était exténuée par sa journée de travail.



Comme à l'accoutumé et en bonne femme d'intérieur,je me fis un devoir de détendre ma bienfaitrice. Je lui coulais un bain et l'assistais de mon mieux.
La vue de son corps de déesse et sa chatte fortement poilue était un vrai plaisir.Une fois terminé,je lui mis un peignoir et nous nous dirigeâmes vers la cuisine.



Durant le diner,elle me confia ses appréhensions sur la rencotnre du lendemain avec les pressions de la direction et les revendications légitimes du syndicat.
En tant que membre actif,elle se devait d'intervenir aussi équitablement que possible.


Je la sentais tendue,j'essayais alors de lui remonter le moral en me montrant la plus douce possible et celà d'autant plus que notre amie commune ma deuxiéme dominatrice était en voyage.



Aprés le repas,on s'installa devant la télé.J'avais un tricot moulant et une petite jupe fendue sur le côté sans culotte ni soutien gorge.
Je me deplacais lascivement en lui esquissant des sourires.Les siens étaient discrets et fuyants.
Je basculais la télé sur le lecteur DVD et y insérée un DVD lesbien hard, comme elle les aimais bien.
Je revins m'assoir à côté d'elle et je glissais ma main dans son peignoir pour efleurer ses cuisses et son mont de Venus.


Elle semblait apprécier et se mit à me caresser délicatement mes cheveux avec un petit sourire mais elle n'alla pas plus loin.
Une bonne baise ça peut détendre, encore faut-il débuter.
Je coupais le film porno à l'aide de la télécommande et avec mon index caressais son menton pour capter son regard.



"Laisses toi aller,ne penses pas à demain,défoule toi sur moi,je suis là pour ça et j'ai envie" lui dis-je.
"Je sais ma chérie mais j'ai pas la forme et qui sais,peut être me défoulerais-je trop fort.
"Tu es une femme cérébrale et j'ai confiance en notre amour",j'accompagnais ma réponse d'un léger baiser.





Elle me fixa de ses jolies yeux et m'offrit son plus beau sourire.
"Alors soit",elle empoigna fortement ma main pour me diriger vers notre chambre.
"A poils et assise sur le lit ma petite pute,tu vas pomper".
La vue du film homo semblait avoir eu de l'effet,je m'exécutais en souriant devinant ce qui m'attendait.



Elle me saisit méchamment les cheveux pour me basculer la tête en arriére.Elle me fit alors un baiser forcé suivi d'un crachat dans la bouche. Elle y enfonca ensuite un double tong.
Elle effectuait ses mouvements de va et viens dans ma bouche en me fixant d'un regard pervers.


Quelle délice pour toutes les deux !



Aprés quelques instants,elle arrêta la cadence m'immobilisant le pieux dans la bouche et elle me surpris en happant goulûment l'autre bout,s'imposant d'elle même les va et viens.
Surprise,surprise.OK,j'ai compris ma chérie tu es en manque, dommage que notre copine est absente.



J'essayais de passer à l'initiative en prenant timidement la position 69. Elle me suivit et on commenca nos dilatations. Elle était plus offensive que moi mais je fis de mon mieux.
Reprenant le double tong,on se l'enfonca simultanément.Elle le maintenait si bien avec sa chatte que je m'y empalais facilement.

La pression de la mienne n'était pas aussi forte et je ne pouvais lui offrir la même sensation.
Je rectifiais le tir en figeant un beau gode au milieu du lit.Elle s'empalait d'elle même à un rythme de plus en plus accentué. Puis elle s'allongea sur le dos et cette fois c'est moi qui lui bourrais sa grosse chatte poilue. Elle appréciait.
Une fois rassasiée elle stoppa net le va et viens, me saisit les cheveux et ajouta:
"Alors on prend son pied,petite salope,vas me chercher le gode ceinture".
Sitôt dit,sitôt fait.On revenait à la normale.



Elle s'équipa, me l'introduisis dans la bouche et tout en immobilisant ma tête elle esquissait des mouvements de va et viens avec son bassin à la gloire de son membre factice et de la "virilité feminine".


"Maintenant en levrette ma petite chienne" et elle commenca à me doigter et dilater simmultanément mes deux trous avec son lubrifiant.
"Notre copine est absente mais moi aussi je sais m'occuper de ton cul".C'est lui le premier qu'elle embrocha accompagnant son action de quelques claques sur les fesses.
Sous les assauts d'Aurélie je m'étais mise à mouiller davantage et ma belle perverse ne ratant rien me lanca:
"Tu mouilles de plus en plus petite catin".Elle m'enfila aussitôt par devant et n'épargna par la suite aucun de mes trous.
Quelle délicieuse maîtresse!



Bien aprés et repues toutes deux,on s'allongea l'une à côté de l'autre.


"Tu craignais d'y aller un peu fort,mais je trouve que c'etait plutôt soft"
Elle répondit:"oui,celà dépend de l'humeur de l'instant mais j'ai bien aimée".
Je sortais et nettoyais le gode encore tout chaud avec ma langue,je m'arrêtais un instant et lui dis en esquissant un battement de cils:
"et cette histoire maîtresse est ce que je peux la raconter,bien sur à la gloire des femmes et au déclin des hommes".
"En plus d'une vicieuse,tu es une vraie petite garce".
"Ne vous inquietez pas maîtresse, si pour la jouissance ils sont dépassés,leur restera toujours la faculté de procréer.Ils ont intérêt à bien bichonner leur petites femmes chéries.

Sinon on se mariera rien qu'entre nous".



"Ce n'est pas pour eux mais toi tu ne peux pas te retenir?
Un court silence,nos regards se croisérent et je rebaissais les yeux humblement.Alors elle ajouta:
"Si ça te fait plaisir,vas-y".
"Merci maîtresse" lui dis-je en reprenant mon battement de cils.
"Petite allumeuse et dominante par sa passivité,tu es un cas toi,la prochaine fois je te fisterai".
"Oooooh méchante maîtresse, mais je vois qu'on a retrouvé sa bonne humeur et j'en suis ravie".
Elle ajouta alors:"justement maintenant que j'y pense je connais un ancien collégue de lycée qui actuellement est banquier,je crois qu'il pourra nous conseiller et de plus j'ai quelques idées et d'autres relations qui je pense seront intéressantes".


Eh bien voilà,on y arrive et une bonne baise ça peut aider.



Quelques semaines plus tard,avec l'aide de la banque et une refonte compléte de la gestion de la société,les choses semblaient s'améliorer.
Pas de licenciement,même que la direction trouvait son compte.Restera le résultat final et définitif des prochains mois.Mais c'était déjà sur la bonne voie



C'est qu'elle a du caractère ma jolie dominatrice ainsi que le bras long,elle sait mener sa barque et imposer ses vues.
Son physique agéable et son tempérament souple,parfois conciliant,parfois intransigeant y sont certainement pour quelque chose.





Bien heureuse d'être sa petite femme et vive le sexe que l'on dit faible.

rencotnre et plus encore sur JALF


bloge sexe rencontre coquine Mayenne rencontre dordogne homme cuir rencontre BDSM Fort-de-France chat BDSM rencontre des femmes couple annonces rencontre BDSM Metz rencontre maitresse dominatrice

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015