rencontree
rencontree

rencontree

rencontree

Membres présentement en ligne

Nous nous sommes rencontree depuis quelques semaines déjà. Nous vivons les mêmes préoccupations et avons beaucoup en commun dont cette envie insatiable de chaleur humaine, d’érotisme et ce désir de jouir à fleur de peau. Nos échanges nous ont préparés à cette rencontree qui s’annonce tout simplement « sublime ».



Le rendez-vous est finalement fixé. Lundi chez toi. Le côté clandestin de cette rencontre nous excite beaucoup, autant que le côté juvénile de notre plan puisque nous n’allons pas au travail ni un ni l’autre.



Tu m’attends délicieusement chez toi, prête à passer un moment agréable.

Pour cette occasion spéciale, tu t’es mise belle pour notre plaisir à tous les deux. Tu portes de beaux bas de dentelle, soutenus par une jolie jarretelle noire. Un jupon de soie noir agrémenté de rouge les bordent et complète un beau soutien gorge qui retient tes seins d’un galbe magnifique, duquel jaillis tes mamelons gonflés par l’excitation à la pensée de cette rencontre qui s’annonce.



À mon arrivée, tu te dirige vers moi, prends mes mains et les dépose sur ton cou, puis les guident en les conduisant sur ta poitrine, ton ventre, tes cuisses et finalement tes belles fesses rondes.





C’est à ce moment que je te retourne en te mettant face au mur, les deux mains contre le mur au dessus de la tête. Jambes écartées, je laisse mes mains glisser sur l’intérieur de tes cuisses, tes fesses. Empoignant tes hanches fermement, je me presse contre toi pour te faire sentir mon pantalon qui se gonfle, et la chaleur qui s’y dégage.



Mes mains se séparent.



La première se faufile sur ton nombril, glisse sur ton ventre et s’engouffre dans ton soutien gorge. Elle y pétrie ton seins à pleine main, titille ton mamelon entre deux doigts, puis s’attarde à caresser le pourtour de ce magnifique mamelon qui se dresse majestueusement.





Toujours pressé contre toi, mon autre main s’aventure vers le sud ! Elle glisse délicatement sur la peau sensible couvrant ton os de la hanche pour se diriger vers ton pubis. Elle plonge sous ce beau jupon à la recherche du trésor qui s’y cache. Tu sens mon index et mon majeur glisser sur tes grandes lèvres pour émoustiller ton sexe et faire monter le désir. Puis, cette main agile sépare tes lèvres pour découvrir cette voûte chaude et humide. Utilisant ce nectar comme lubrifiant, mon index s’attarde finement sur ton clitoris avec un petit mouvement de rotation, pendant que ces trois voisins taquinent tes lèvres et l’entrée de ta voûte astucieusement.





Tu es déjà au bord de l’orgasme quand je ressers l’étreinte des mes deux bras, conjugué avec le mordillement de ton échine près du cou. Les caresses combinées du mordillage de ton cou, du massage de tes seins et de tes mamelons, la cajolerie de ton sexe, ton clitoris et tes lèvres, la pression de ma verge chaude entre tes fesses t’amène à la culminance de tous tes sens et sensations.



Tu es sur le point de craquer et je le sais… Mais…



Tu prends l’initiative, pour te contrôler, tu me renverses dos vers le mur et commence tranquillement à détacher ma cravate...

Après tout, c'est à ton tour de pouvoir me voir languir, doucement... délicatement, tes mains déboutonnent chacun des boutons de ma chemise et me caresse le torse. Ta bouche embrasse mon cou à son tour, mordille mes oreilles, puis mes mamelons. Ton petit corps tout chaud et légèrement vêtu se frôle sans cesse sur moi, accroche mon membre tout fringant pour me démontrer ce désir qui monte.



Après avoir finis d’enlever ma cravate et ma chemise, tu me demandes en t'appuyant contre moi de m'asseoir sur une chaise installée non loin pour l’occasion. Je résiste mais me résigne vite. Tu utilises alors ma cravate pour attacher mes mains derrière la chaise pour me torturer toute en douceur et me faire vivre de petites sensations...





Une fois mes mains attachées tu frôles tes seins dans mon visage... Je ne peux pas bouger, mais ma bouche attrape tes jolis mamelons gonflés de plaisir. Tu descends et tu continue ce massage avec tes seins sur chaque partie de ton corps jusqu'a être rendu à ma taille... Là où…



À cet endroit, tu ouvres délicatement ma fermeture éclair avec beaucoup de désir, laisses glisser ta main, mais avant de poursuivre, tu me bandes les yeux de ton soutien gorge, question de laisser planer un peu de mystère.



Tu glisses ta main dans mon pantalon à nouveau et y découvre un beau membre.

Ta main prend un certain plaisir à le caresser et le mouvement accélère en vitesse, mouvement vitesse mêlé à de petites caresses surprises. Une fois libéré du pantalon, tu le glisses entre tes seins et continu de le caresser passionnément. Après un moment de plaisir, tu remontes t'asseoir sur moi... Hum, tu sens un membre prêt à entrer dans ton jardin secret.



J’ai toujours les yeux bandés de ton soutien gorge, qui laisse quand même filtré une image du décor et des lieux. Je suis toujours assis sur cette chaise, les mains liées derrière le dos. Cependant, tu ne sembles pas t’être aperçu que mes liens sont sur le point de céder et je compte bien garder ce secret pour te surprendre.





En t’occupant de mon corps avec tes seins qui s’y sont frottés, avec tes caresses et massages, tu as fait monter le désir en moi mais aussi en toi. Nos corps se réchauffent avec l’excitation qui monte.



Tu t’es assise sur moi, jambes écartées pour sentir mon membre emplis de désir contre ton pubis. En tenant le dossier de la chaise, tu appuis ton bassin d’avantage sur mon sexe en massant ton entrejambe d’un mouvement de danse avec tes hanches.



Après un instant, tu te lèves et fais demi-tour. En plaçant tes jambes de chaque côté de la chaise, tu y montes en plaçant tes pieds sur un barreau de la chaise, sous le siège de chaque côté.

Cette position accroupie est un peu périlleuse mais prépare très bien ton bassin à s’offrir à mon sexe toujours dressé et envieux de goûter à la chaleur de ton jardin.



Juste au moment où tu es près de perdre l’équilibre dans cette position un peu précaire, tu sens mes mains qui saisissent tes hanches fermement pour éviter que tu perdes pied. Un peu surprise de cette étreinte que tu n’attendais point, tu te plie volontiers à ma libération par anticipation de se qui se prépare.



Je tiens ta hanche d’une main, alors que l’autre se met en route pour caresser ta taille, puis ton sein.

Elle continue sa route en longeant ton bras pour saisir ton poignet délicatement. Ma main t’invite à placer ta main sur mon genou. Imagine la posture, tu me chevauche littéralement, les deux mains appuyer sur mes genoux, le dos arqué pour me présenter tes belles fesses que je caresse goulûment des deux mains, en plus de glisser ma langue chaude pour humecter tes lèvres d’avantage et titiller ton clitoris du bout la langue.



Maintenant toute chaude, je prends ton bassin de mes deux mains et le déplace lentement vers le bas. Tu comprends vite que ma verge tendue vers le haut cible ton jardin que je viens tout juste de bien préparer.

Ton bassin s’approche et tu imagines très bien l’entrée de cette voûte de plaisir rendue bien près du sexe de ton amant. Mais, STOP. Malgré ton impatience, l’arrête la descente à seulement un petit millimètre. Avec mes deux pouces, j’écarte des grandes lèvres en les caressant aussi, pour exposer une flore regorgée de sang et sensible au maximum.



Et puis du bout du pénis, je caresse ton petit bouton source de tant de plaisir, je glisse mon gland entre tes lèvres et l’entrée du berceau d’un orgasme qui se prépare. Le manège dures plusieurs minutes pendant lesquelles je caresse ton dos, tes épaules, tes seins, l’intérieur de tes cuisses.

Je glisse à l’occasion le bout d’un vibrateur enduit de lubrifiant à l’entrée de cet autre orifice qui s’offre en spectacle.



Puis, à un certain moment, mes mains se resserrent autour de tes hanches pour ralentir les mouvements et contrôler la position de ton bassin qui hurle de désir. Très, très doucement, je position nos corps un vis-à-vis l’autre et guide ton bassin et invitant à t’asseoir sur mon membre bien dur et tout aussi gonflé de sang. Je contrôle le rythme de descente pour te faire déguster chacun de ses 17 centimètres, un à un pour que aille jusqu’à sentir le relief des veines qui l’orne.

Il s’engouffre tellement lentement que tu t’extase. Les contractions amplifient le plaisir suivi du moment où tu sens mon sexe s’appuyer au fond de ton jardin au moment où toutes ces sensations te coupent les jambes, le souffle…

rencontree sur jouer avec le fantasme


http://jalf.com/cgi-bin/system/index_page_steps.pl?Lang=frc club libertin en ligne les gay video bondage travestir rencontre 20 site de rencontre gratuit non payant québec echangisme paris club rencontre libertine Nord libertinage francophone

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015