rencontre soumise
rencontre soumise

Rencontre soumise

rencontre soumise

Membres présentement en ligne

Je sais que je suis la personne dont Mathilde a besoin. Ma soumise, dont j'ai fait la rencontre l'été dernier, ne doit pas être une esclave. Elle aime donner (du plaisir, son corps et son coeur) je n'ai jamais chercher a prendre de force et contre son envie, contrairement à l'homme avec qui elle vivait avant de me rencontrer. On ne peut pas retenir de force et jouer de son pouvoir pour garder une personne sous forme d'esclave. Et c'est ce qui est arrivé à ma belle Mathilde.



Je fait la rencontre de ma soumise la première fois dans le sauna de la piscine municipale. C'était un soir, il y avait très peu de monde.

J'avais remarqué cette belle brune de loin, j'avais déjà l'impression de la connaitre. Je faisais donc ma séance de sauna, il y avait Isa, une simple amie, arrivé bien avant moi.
J'ai cru réver quand mathilde est entré dans la pièce sur-chauffé, je n'avais pas remarqué sont superbe regard. Elle s'est assise en nous saluant. Isa sortait du sauna en me disant :"Pourras tu passé samedi pour me masser, j'ai vraiment mal au dos" A ces paroles Mathilde jeta un regard sur moi. Isa quitta la pièce. J'étais seul avec elle, qui s'est retourné vers moi en me demandant :
-Vous êtes masseur ?
-Non, ce n'est pas mon métier, mais j'ai de très bonne notion.


Ma réponse semblait ne pas lui convenir, elle devait penser que j'étais un homme proposant des caresses pour profiter de la nudité de celle prêtent a me croire.
Et sans savoir pourquoi je lui ai répondu:



-Je ne tripote que je femmes avec qui je couche, les autres je les massent pour soulager les douleurs.



Comme si j'avais besoin de me justifier face a cette inconnue, avais-je peut être déjà envie de lui plaire?



Elle éclatat de rire et nous commencions a discuter massage, pendant que je louchais sur les plus belles parties de son anatomie.

Son maillot était si près du corps que je distinguais ses tétons et ses auréoles, ainsi que les lèvres d'un minou lisse.
Voulant savoir si elle s'interessait a moi, je lui ai demandé:
- Si je devais te masser, tu aimerai lequel ? le massage relaxant ? le stimulant ? ou le sensuel ?
Elle pris sa serviette se leva et en sortant me dit : "Le sensuel..."



La porte vitrée se ferma sur ces mots. Elle actionna la douche face à la porte, plongea la tête dessous et entra de nouveau dans le sauna.
Elle se réinstalla sans rien dire.
-Alors ... quand est ce que je pourrais prendre le temps de te masser ?
-Je pense que ça ne sera pas possible.

me répondit-elle.



Elle m'expliqua sa situation, et mon érection retomba.



Je sentais son hésitation entre l'envie de m'offrir son corps et la peur de son concubin. Mais l'envie du corps fut la plus forte et nous prenions rendez vous , mon érection repris.



Quelques jours plus tard Mathilde devais me retrouver dans mon appartement, de façon discrète. Elle entra rapidement dans l'immeuble et je ne l'ai pas fait attendre sur le pas de la porte. Elle était superbe, elle portait une petite jupe et j'allais découvrir un porte-jarretelle.



Elle était comme rassuré d'être avec moi, après avoir bu un verre, nous sommes passé dans ma chambre.

Sans souci elle s'installa confortablement sur le lit. Son chemisier était trop sèrré, je voulais découvrir ses seins. J'ai ouvert les boutons un à un et j'ai découvert de beau seins rond dans un soutiens gorge en dentelle blanche, elle me les offrais j'ai compris que nous étions sur la même longueur d'onde. Elle se laissait faire, je me suis jeter sur ses tétons, tout en continuant a la déshabillé, j'embrassais toutes les parties de son corps. Je me suis déshabillé. Elle a rapidement compris qu'elle devais me donner du plaisir, elle saisi ma queue et me branla doucement pendant que je me tournait vers sa chatte que je voulais gouter.

J'y ai glisser la langue, puis je me suis installé a genou entre ses jambes la tête plonger entre ses cuisses, elle se donnais entièrement. Je crois que ce sont ces quelques minutes qui nous ont fait comprendre que sexuellement nous étions complementaire.
Je me faisait un plaisir de plonger ma langue dans son intimité, puis revenir sur son clito.
Elle se redressa et naturellement elle se mis a genou face a moi assis sur le bord du lit, elle ne fit qu'une bouchée de mon sexe, elle me suçait sans retenue.



Elle s'est allongé sur le dos, écartant les cuisses, n'attendant que moi, je voulais la faire vibrer.

Je me suis introduit doucement, et son sexe se mis a couler immédiatement de plaisir. Elle ne comprenais pas pourquoi je lui donnais tant de plaisir. Elle étais surprise de l'humidité qui régnait entre ses cuisses. Je la prennais entièrement, avec des vas et viens délicat puis plus fort faisant claqué le bas de son ventre contre le mien. Je la voyait chaviré, la tête, les yeux fermés elle se laissais dominé, se donnant et recevant le meilleur de ce que je lui offrais. Nos positions furent très classique, mais la chaleur de nos corps en disait long sur notre plaisir. Levrette, missionnaire, cuillère ...

peu importe, nous allions jouir, elle était sur le dos, la tête reversé sur le coté du lit, je la voyait jouir et mes mains se sont crispé sur ses seins et ce fut le frisson pour nous deux. Je suis resté en elle quelques minutes, nous ne parlions plus, nos regards en disait long, nous avions compris que c'était un magnifique début.



Depuis ce jour je sais que Mathilde a compris la différence entre esclave et soumise, elle a trouvé le respect et la comprehension avec moi. Elle a compris qu'elle avait de l'importance et qu'elle devait avoir confiance en elle.

rencontre soumise, webcam BDSM et plus encore sur JALF


femme cherche homme pour un soir jolies filles rencontre coquine Gers rencontre chaude site rencontre payant annonces femmes cherche couples rencontre coquine montpellier rencontre coquine Dijon rencontre 28 rencontre des femmes

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015