rencontre sexe Genève
rencontre sexe Genève

Rencontre sexe Genève

rencontre sexe Genève

Membres présentement en ligne

J'ai connu Sophie sur Jouer Avec Le Fantasme, un site de rencontre sexe à Genève. Elle avait attiré mon attention avec son profil original et ses photos vraiment osées mais qui n'enlevaient rien à sa sophistication. Nous nous sommes rencontré à plusieurs reprise et maintenant, nous avons une relation ouverte mais régulière. Nous apprécions la compagnie l'un de l'autre et les rencontre sexe à Genève encore plus. Sophie et moi adorions aller dans les sex-shops, et flâner dans les rayons à la recherche d'objets sexuels nouveaux, afin d'exciter notre libido. La première chose que nous avons achetée est bien connue, puisqu'il s'agit des boules de geisha.

Nous les avions achetées dans un sex-shop en fin d'après-midi, et à peine sortis du magasin, j'ai proposé à Sophie d'aller boire un verre. A peine installés à la terrasse d'un café, j'ai mis les boules de geisha dans son sac, et lui ai demandé d'aller aux toilettes pour les mettre, et de ne pas remettre son string. D'abord réticente, elle a fini par accepter. A son retour, je lui ai demandé de me rendre l'emballage vide, et de me donner son string. Notre excitation commençait à grimper. Je lui ai proposé d'aller au restaurant, mais avant nous avons longuement marché dans les rues piétonnes de la ville, bondées de monde.

Sophie était accrochée à mon bras, et je la sentais de plus en plus excitée. Je lui demandais régulièrement ce que les boules lui procuraient comme sensation. Elles les sentaient bouger en elle à chaque pas, son excitation grimpait peu à peu, et elle se sentait mouiller de plus en plus, à tel point que son jus finissait par couler lentement le long de ses cuisses. Elle avait une envie folle de jouir. Quand elle m'a dit qu'elle n'en pouvait plus, nous sommes rentrés dans un restaurant et nous sommes installés à une table au milieu de la salle. Sophie se sentait mal à l'aise : elle avait l'impression que tous les clients la regardaient et sentaient son excitation.

Elle portait une jupe courte qui, une fois assise, remontait haut sur ses cuisses qu'elle serrait fortement l'une contre l'autre, de peur que l'on puisse voir la mouille étalée sur son entrecuisse. Son visage était rouge, autant de plaisir que de honte, et sa respiration était saccadée. La connaissant bien, je savais que son sentiment de honte allait disparaître, et qu'alors elle allait se déchaîner. Et en effet, au fur et à mesure du repas, sa tension baissant peu à peu, elle s'est mise à écarter petit à petit ses cuisses, jusqu'à ce que certains clients, bien placés, puissent constater qu'elle ne portait pas de culotte, et qu'une ficelle sortait de son sexe (ficelle qu'on pouvait confondre avec celle d'un tampon, cela va sans dire).

Je sentais la tension grimper dans la salle de restaurant. Les hommes lorgnaient sur sa chatte offerte, et leurs compagnes, finissant par découvrir ce qui se passait, voyaient cela d'un très mauvais oeil (sauf une qui semblait apprécier cette exhibition autant que son compagnon). Autant dire que cela nous mettait, Sophie et moi, dans un état d'excitation effroyable : j'avais la folle envie de me jeter sur elle et de la prendre violemment, sur la table, devant tout le monde, une rencontre sexe comme on les aime à Genève... Cédant à notre envie pressante de faire l'amour, nous avons fini par accélérer notre départ du restaurant.

Le retour à la voiture a été terrible pour Sophie : comme nous marchions vite, les boules s'activaient plus fort dans son ventre, et à un moment elle m'a supplié de nous arrêter de marcher. Elle se cramponnait à moi, et je sentais ses doigts crispés s'enfoncer dans ma chair. La sentant au bord de l'orgasme, j'ai refusé de m'arrêter, et soudain elle n'a pu retenir un petit cri en sursautant violemment : elle était en train de jouir, en pleine rue, en marchant. Ses yeux se sont fermés, elle s'est mordu les lèvres pour ne pas gémir, et j'ai ralenti la cadence pour qu'elle ne perde pas l'équilibre et qu'elle puisse profiter pleinement de cet orgasme inattendu.

Je bandais ferme, et mon pantalon faisait une bosse largement visible de tous les passants qui nous croisaient...

rencontre sexe Genève et bien plus encore sur JALF


pute rencontre sado mazo rencontre dordogne rencontre suisse rencontre 28 fantasme nature rencontres cokin hammam rencontred rencontre eure

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015