rencontre libertine Jura
rencontre libertine Jura

Rencontre libertine Jura

rencontre libertine Jura

Membres présentement en ligne

Je n'ai jamais cru aux bienfaits de la toute puissance technologique. Mon point de vue concernant le virtuel était le même. Ce n'était qu'un outil accélérant les rencontre libertine. Et pourtant, de Jura, je m'étais inscrit sur JALF. Outre les fantasmes en eux même dont certains ne m'avaient jamais effleuré l'esprit, il y avait beaucoup d'innovations et d'imagination débridée. Ainsi, en matière de pseudos des appellations telles que "Bite insatiable", "belle queue" ou encore "Cochonne adorée" laissaient entrevoir d'inoubliables moments où les grands esprits ne manqueraient pas de se rencontrer.

Un soir, j'ouvris ma messagerie privée où m'attendait un joli message abrégé:
- T'es au courant que tu es 100% mon genre de mec?
- Et bien non, je l'ignorais! répondis-je sèchement, ne supportant pas les échange manquant d'originalité.
Et pourtant! C'était trivial mais ce fut comme cela que je fis virtuellement la connaissance d'une jolie demoiselle dont les photographies représentaient une anatomie assez avantageuse en album privé. Moi qui d'ordinaire était légèrement cérébral, je focalisais mon attention sur sa poitrine, ses fesses, ses cuisses ouvertes que je voyais à l'écran, tout en me gardant bien de la complimenter sur sa plastique.

A cet instant précis, j'avais pourtant posé mon cerveau et branché à sa place un joli phallus en érection. Hormis la zone de mon hypophyse, mon activité cérébrale devait être proche du zéro absolu. Des propos en amenant d'autres, elle qui était assez directe me proposa une véritable rencontre libertine 15 jours plus tard à Jura. Il était 19 heures et le sort en était jeté et je m'étais promis de me souvenir longtemps de cette rencontre libertine à Jura. Vêtue d'une jupe courte, plus petite que je ne l'imaginais, je la voyais. Elle était pâle et semblait un peu fatiguée. Nous échangeâmes les traditionnelles bises, non sans penser pour ma part, aux instants futurs où nous nous embrasserions peut-être plus intimement d'autres parties de nos corps.

Je montais en voiture à cotés.
- Excuse-moi si j'ai l'air intimidée ou si je raconte n'importe quoi mais je suis un peu déjantée lors d'un premier rendez-vous....
- Ce n'est rien. Ou m'emmènes- tu?
- Dans la gueule du loup. Non je plaisante, on va chez moi me répondit-elle visiblement plus à l'aise et d'humeur badine.
Elle habitait dans un vieil immeuble cossu dont nous grimpâmes l'escalier en bois. Arrivée sur le palier, elle chercha ses clefs qu'elle peinait à introduire dans la serrure. L'appartement plongé dans la pénombre était un vaste, constitué d'un vaste salon et de deux chambres en mezzanine.

Parés s'être embrasser, elle me délaissa un court instant avant d'entreprendre de m'entraîner dans sa chambre. Elle me montra alors le contenu d'une boîte secrète qu'elle appelait sa boîte à malice. Outre les huiles de massage qu'elle prit, elle exhiba devant moi un double gode transparent
- Tu penses que j'aurai besoin de renfort? lui demandais-je.
- Pas forcément mais je pense que cela s'avérer utile pour une double pénétration. A moins que tu ne préfères le partager avec moi ?
Elle éclata de rire. Décontenancé, je l'attirais brusquement vers moi et la plaçais devant le miroir.
- L'as- tu déjà fait devant le miroir?
N'attendant pas sa réponse, je retroussais brusquement sa jupe et empaumais ses fesses de mes deux mains.

Je la retournais, défis son string et la pénétrais d'un puis de quatre doigts regroupés au carré. Elle perdit alors le peu de retenue qu'elle avait, sa main se posant sur la mienne pour l'enfoncer davantage...

rencontre libertine Jura et bien plus encore sur JALF


rencontres Clermont-Ferrand rencontre erotique Marquis de Sade rencontre femme rencontre libertine Rhône rencontre plan cul gratuit club rencontre paris rencontres bayonne anglet biarritz amour rencontre echangiste quebec

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015