rencontre eure loir
rencontre eure loir

Rencontre eure loir

rencontre eure loir

Membres présentement en ligne

Fin de vacances dans un petit village du sud. Il fait chaud mais le temps est orageux. Tout le village se rencontre pour un bal populaire fêtant la fin de l'été de la région eure loir... Sous les lampions la place du village. 4 platanes centenaires aux 4 coins, et une guiguette sur le parvis de la mairie. Les danseurs sont au milieu, les autres regardent, rêvassent, envient, assis sur des chaises, des bancs ou debout à la buvette. Voici pour le décor. Je suis pour ma part adossé à un arbre, pantalon et chemisette de lin blanc, mal rasé. Je viens de terminer ici une randonnée de 3 semaines en solitaire à travers les pyrénées, je repars demain en train...

Je sirote un alcool local que j'aperçois au travers de la foule une femme éblouissante. Une robe rouge, légère, à fleurs, virevolte autour d'elle. Je remarque assez rapidement que tous les regards d'hommes seuls sont tournés vers elle. Certains tentent leur chance et s'approche d'elle pour danser, la toucher... Ils espèrent secrètement une rencontre grivoise en eure et loir... Mais d'une élégance rare, elle repousse gentiment les prétendants, sans même qu'ils s'aperçoivent de son refus. Je m'amuse à observer son petit jeu et souris. Je crois même surprendre quelques uns de ces langoureux regards vers moi, mais non.

Je pense rêver.
L'atmosphère s'alourdit peu à peu, une tension sexuelle semble se répandre dans la fête. Je m'aperçois finalement que ses regards sont vraiment portés vers moi, et je ne manque pas de lui rendre chacun de ses étincelants coups d'oeil du mieux que je peux. La lueur dans ses yeux est d'abord intéressée, puis mutine, enfin coquine... Son sourire sert à merveille la beauté de sa bouche. Son corps virevolte encore et encore, chacun de ses déhanchés semble être une invitation au plaisir... Puis l'orage éclate... La foule se dissipe.. l'orchestre range ses instruments et les danseurs se réfugient dans une salle communale.

Je suis toujours sous mon arbre, à l'abri, occuper à observer ce qui se passe.. J'en ai perdu de vue mon inconnue. Résigné, je m'apprête à partir pour mon hôtel lorsque je tombe nez-à-nez avec elle. Elle m'avait rejoins sous mon platane. Sa robe est trempée et laisse apparaitre la délicate courbure de ses seins. Je devine aussi ses tétons légèrement ressorti. Un bref instant, je ne peux dissimuler mon regard et elle s'en aperçoit. Elle sourit. Elle me demande pourquoi je ne dansais pas et je lui répond simplement que danser près d'elle serait ternir son éclat... Elle rit, me prend par la main et m'entraine à travers le village, sous la pluie, dans des rues que je ne connais pas.

L'eau ruissele sur nos corps. Ma chemise me colle au torse. Elle, devant moi, ne semble pas gênée par sa robe. Je devine pourtant une cambrure magnifique et des fesses magnifiquement rebondies. Elle s'arrête alors et se retourne vers moi. Sans un mot, elle vient poser un délicat baiser dans mon cou et comment à déboutonner ma chemise de lin. Je la regarde, elle est magnifique. Je m'approche des boutons de sa robe, sur le devant, que j'enlève un à un... Je dégage alors une poitrine magnifique, des seins naturellement parfaits. Une courbure égalant la grâce de sa danse. Une brève caresse et très vite je la sers contre moi, l'embrasse dans le cou, sur la nuque, les épaules nues puis très vite je descends ma langue vers ses tétons pointés vers moi.

Elle a termine de m'enlever ma chemise et s'attaque à mon pantalon. Elle s'énerve un peu pour enlever le cordage de lin trempée qui me tient lieu de ceinture, mais finalement réussi son entreprise en riant. Je ne peux lui cacher mon émoi et d'une main experte elle me caresse la verge...

rencontre eure loir et bien plus encore sur JALF


jolies filles fantasme du vagin rencontre provence rencontre BDSM Manche rencontre Loire histoires eotiques grosse nue video gai nue travestir

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015