rencontre érotique Bas Saint-Laurent
rencontre érotique Bas Saint-Laurent

Rencontre érotique Bas Saint-Laurent

rencontre érotique Bas Saint-Laurent

Membres présentement en ligne

Jouer Avec Le Fantasme est beaucoup plus qu'un simple site de rencontre pour le Bas Saint-Laurent. Judith m'avait averti mais je ne pu m'empêcher d'être surpris quand elle me proposa une rencontre érotique dans la région du Bas Saint-Laurent. Elle avait bien dit une rencontre érotique dans le Bas Saint-Laurent. Pas un café ou une sortie au resto. Une rencontre érotique... C'est quelques jours plus tard que je la retrouvai dans le Bas Saint-Laurent où elle habitait et en moins de deux ma bouche vint embrasser sa vulve et elle sentit que je mettais dans ce baiser humide tout mon âme et tout mon savoir-faire.

Puis tout doucement je la léchai, d’une langue câline, prenant grand soin de faire tous les plis et replis de sa chatte. Ma langue parcourait chaque parcelle de mon intimité. Je savais qu’elle prenait son plaisir dans la jouissance comme dans l'attente de celui-ci, alors ce fut lentement que je lécha, la suça et la titilla. Son ventre se creusait, sa chatte se plaquait à ma bouche, ses doigts ébouriffaient mes cheveux et dans un murmure elle réclamait aussi mes doigts. Mes doigts sont venus satisfaire ses envies, et ils pénétrèrent dans ses profondeurs. Je fit glisser mes doigts de haut en bas puis, venant les mouiller à la source même pour ensuite diriger un de ceux-ci dans sa profondeur la plus sombre, la plus interdite.

Je la cerna d’abord du bout du doigt, la titilla, lui appliquai une douce pression et je l’enfonça. Oui…. Hum ! Ah ! Cette sensation… j’adore c’est cochon et j’aime. J’en frémissais dans mes entrailles… ooooo. Puis elle se mit à rythmer ceux-ci en alternance. Un doigt s’enfonçait dans sa chatte, tandis que l’autre quittait son anus.
Un envahissement d’ondes la faisait vibrer en des sillons de sensations. Elle est devenue gémissante, elle était dans un état, cela ne se dit pas… Dieu qu'elle était allumée. J’étais à la limite de l’insolence, près de la sauvagerie. Et tous ces bouts de phrase salace qui surgissait à son esprit et qui augmentaient mon excitation.

Cela activait mes neurones. Oui, une vraie… et puis merde je le dis : une vraie salope. Je rougis en écrivant ces mots mais c’était comme ça. Elle sentit mes premières phalanges se courber et je la travaillais ainsi sous cet angle de la pulpe de mes doigts, je polissais ses chairs. Ma bouche étant aussi de la partie se faisait plus langoureuse, plus appliquée. Devenue fiévreuse, elle ne pu s’empêcher de gémir et dans un rythme lent, ses hanches ondulaient suggestivement. Son plaisir grimpait. Je la grimpai. Sa tête se surélevait par moment de son tee-shirt enroulé, son ventre se creusait puis se gonflait, vous savez quand… quand les ressentir devenaient si pulsionnel, si bons qu’il est impossible de rester en place.

Les sensations que je lui procurais me faisaient m’enfiévrer. Oui, je lui donnais la fièvre au corps.
Gémissante, soupirante à tout moment. Tout son intérieur vibrait, son cerveau allumait d'autres niveaux, elle ressentait le plaisir. Le béton sous elle n’existait pas, pas plus que les bestioles qu’on trouve sous les vieux ponts et qui l’auraient répugné si elle n’avait pas été dans cet état de divine sensation. Je la fesait produire, elle m’inondait de sa source, elle emplissait ma bouche et son nez de ses essences. Je la bu et c’est moi qui m’enivre. Puis devenant plus… plus… ahhh ! elle me lima tout en embrassant ses cuisses de furtifs baisers la rendant folle, au point de réclamer ma queue.

Je la grimpai sur le bloc de béton et porta ma queue à sa bouche...

rencontre érotique Bas Saint-Laurent et bien plus encore sur JALF


tchat sans rencontre dominatrice rencontre Saguenay sexe BBW rencontre discrete rencontre BDSM Rouen rencontre dominatrices.com rencontre érotique Basse-Terre femme phallique cochonne

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015