rencontre chaude
rencontre chaude

rencontre chaude

rencontre chaude

Membres présentement en ligne

Max l’aperçut à travers la véranda, à peine cachée par un voile léger, elle était allongée sur une chaise longue, nue la main entre ses cuisses, caressant le duvet de son sexe, ses yeux étaient fermés….il s’approcha à patte de velours, et la contempla aimanté par sa respiration saccadée, la porte coulissante donnant sur l’extérieure étant ouverte…Max tenta ma chance, se faufilant pour une maraude, s’approchant en silence et il se pencha prés d’elle à hauteur de sa toison grisonnante, repoussa avec tête sa main doucement et, sa langue gourmande commença son va et viens … elle soupira , il insista davantage, entrouvrant les petites lèvres, sa bouche s’attarda sur son clitoris dressé, elle haleta en gloussant de désir, profitant de sa manœuvre se sachant admis, ma main droite parcourant ses cuisses qui s’étaient largement ouvertes, elle appuya sa main sur la tête de Max pour l’encourager , sa langue pénétra son vagin et remonta vers les lèvres chaudes de sa chatte accueillante et cela dura, ainsi un instant, une éternité… puis elle se cambra serra ses cuisses l’emprisonnant avec délices, elle s’apaisât comme en béatitude, Max se releva sans bruit et franchit la porte et calmement s’enfuyant du jardin, troublé par son audace, son sexe tendu comme prêt à éclater, ainsi se fut leur première rencontre chaude.


La fin de semaine était interminable, il rôda dans le patio de la maison, taillant quelques rosiers, mais il ne la vit pas, elle se cachait ou était occupée par d’autres tâches.


Le lundi après midi le soleil était chaud une aubaine, Max se prépara, se brossa les dents rafraîchissant son sexe pour dissiper une odeur qui aurait pu la déranger, espérant la revoir offerte sur sa chaise longue.


Il passa dans le jardin, elle était là, nue étendue sur un matelas, à même le sol, elle entendit mes pas sur le gravier sa main lui fit signe de venir, il s’empressa et passa la porte du paradis, elle était maquillée sans trop, sa bouche brillante, la soixantaine bien faite les seins lourds, ses cuisses fermes étaient entrouvertes… un appel au loup ! il s’assis à hauteur de sa poitrine , ma main enveloppant son sein sa bouche s’approcha de ses tétons tout roses et doux, posant sa joue, sa bouche goulûment aspirant son bouton, comme un bébé retrouvant la mère génitrice, elle l’attira vers elle pour dégrafer sa ceinture, Max se leva il quitta le pantalon et le slip en une seule fois, elle se redressa à demi et prit sa verge tendue dans sa bouche, il se pencha davantage sur elle, sa tête enfouit dans sa toison tête bêche, il caressa sa minette grande ouverte et sa langue gloutonne passa mille fois sur ses petites lèvres humides , mais elle était savante et il avait du mal à lui résister, il s’échappa et se glissa contre elle, elle ouvrit ses cuisses largement il pu ainsi m’appuyer, sa main libre elle saisit la tête son sexe et le glissa dans son ouverture béante il s’y englouti , c’était brûlant , doux et chaud cette fois oui il étais entré dans son paradis, s’activant doucement pour conserver mon contrôle, elle se tourna pour passer sur lui et le chevauchât comme une amazone sauvage, le délice continuait, elle glissât sa main sur son clitoris en le frottant vivement et elle se mit à jouir, il sentit sa vulve se fermer par à coup sur sa queue prisonnière l’encourageant en lui disant « donne ta petite chatte donne » et puis se fut le silence elle s’étendit sur Max de tout son long, il était essoufflé, et sa respiration était également plus forte, il caressa son corps doux et ses mains, parcourant ses fesses rebondies et généreuses, les sens enfin apaisés


rencontre chaude et plus encore sur JALF


fantasme québécoise rencontre-abitibi-temiscamingue.com cocine renconrte amour couple d'hommes renc sex rencontre BDSM Montpellier rencontre coquine Alpes-de-Haute-Provence rencontre libertine Yvelines

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015