rencontre Savoie
rencontre Savoie

Rencontre Savoie

rencontre Savoie

Membres présentement en ligne

J'ai adoré le spectacle de cette virilité, humide de salive, allant et venant dans ta bouche pendant cette rencontre en Savoie avec ce Jacques que tu as recruté sur Jouer Avec Le Fantasme. Je te regardai faire avec une émotion indicible. Je voyais ta petite langue caresser, contourner ce gland d'une manière experte. J'attendais avec patience le moment où Jacques allait éjaculer dans ta jolie bouche gourmande. J'étais fier de faire vivre à un homme d'une autre région un rencontre en Savoie comme seul toi et moi savons les faire.
"Doucement, doucement", lui murmurais-je à l'oreille.
Puis me mettant à genoux derrière elle, je la fis se mettre à quatre pattes.

J'emplis ma bouche de salive et la déposai sur ton anus aimé. Quel bonheur! J'aime quand mon gland passe la barrière des muscles qui se serrent et se décontractent alternativement, qui littéralement me sucent. J'aime tes fesses tendues que j'ai envie de fouetter de mes mains, son dos arqué et maintenant ta tête qui monte et descend au rythme de la succion de cette queue étrangère. Je regarde aussi le torse de Jacques, sa poitrine qui se soulève de plus en plus rapidement. Il va jouir, il ne faut pas qu'il jouisse tout de suite. Je siffle la mi-temps. L'important est que toi tu jouisses durant cette rencontre grivoise en Savoie.

Ne t'inquiètes pas, je n'ai pas oublié les règles du jeu.
"Allons sur le lit" ai-je dis d'un ton impératif, stoppant l'inévitable, t'arrachant par les épaules.
Ils me suivirent dans la chambre où je demandai à Jacques de s'étendre sur le dos les jambes écartées. Je te fis mettre, mon aimée, à cheval et à rebours sur sa tête, ce que tu fis, puis écartant ta vulve des deux mains, tu descendis lentement sur son visage que tu recouvris. Je me masturbai en vous regardant, en voyant sa langue te fouiller. Il se masturbait aussi. Petit à petit, tu te penchas en avant, la bouche ouverte, les narines palpitantes, les yeux fixés sur la queue de Jacques.

Bientôt, vous fûtes en 69. Je m'installai alors entre les cuisses de notre amant, le visage tout près du tien et je te regardai de nouveau le sucer, ton plaisir faisait partie intégrante du mien. À un moment, tu levas les yeux et me regardas, me regardas avec amour.
"Partageons, tu veux?" me soufflas tu et tu inclinas la queue vers ma bouche.
Je me mis à la sucer, mon plaisir décuplé par l'idée que tu me regardais. Mais je voyais ton regard se brouiller, ta respiration s'accélérer. Je te sentais au bord de l'orgasme sous les caresses de la langue de Jacques. Une fois de plus j'intervins.

Non, pas maintenant, pas encore. Je voulais que ce soit ma langue qui te donne ton plaisir. Je t'ordonnai, oui ordonnai, de te mettre à cheval sur Jacques, de venir t'empaler sur lui, face à moi. C'est moi qui m'emparant de la verge de Jacques la dirigeait vers ton vagin où elle s'engloutit. Je te fis t'incliner en arrière, sur le torse de notre amant, de telle sorte que je puisse jouir pleinement de la vue de cette verge enfouie et de ta vulve épanouie, largement écartée. Fou de désir, d'excitation, je m'inclinai et léchai cette verge, ces testicules avant que ma bouche, irrésistiblement attirée, ne happe ton clitoris adoré, le titille, le fasse rouler sous ma langue fiévreuse.


Pendant ce temps, la verge de Jacques ne restait pas inactive, elle allait et venait dans ton vagin. Je pense que ce dernier se souviendra longtemps de cette rencontre en Savoie! Je la sentais frotter sur mon menton de plus en plus vite. Il n'allait pas tarder à éjaculer. Je senti ses dernières poussées et le tremblement de ses cuisses quand l'orgasme le submergea. Je vis sa queue gluante de sperme sortir de ton vagin aimé et je me mis à le sucer tout en me branlant. Après un court instant, je l'abandonnai pour me concentrer sur ton vagin d'où s'écoulait le sperme en abondance. Je le recueilli de mes doigts et l'étalai sur ton clitoris que je me mis à masser, puis à sucer avidement.

Jacques roula sur le côté. Je n'eus plus désormais qu'un seul but, te faire jouir, mon amour. Ton orgasme fut tellurique. Des ondes parcoururent ton corps, le tordirent, le firent s'arquer à plusieurs reprises puis elles s'apaisèrent et te laissèrent pantelante. Alors, je remontai le long de ton torse, encadrai ton visage de mes genoux, approchai ma queue de ta bouche...

rencontre Savoie


gratuit x fantasmes rencontre toulouse rencontre coquine Haute-Garonne rencontre coquine Hautes-Pyrénées film x jolie sexy rencontre BDSM Lille rencontre corse couple libertin

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015