rencontre Lorraine
rencontre Lorraine

Rencontre Lorraine

rencontre Lorraine

Membres présentement en ligne

Maîtresse, que j'avais rencontré sur le site de rencontre grivoise Jouer Avec Le Fantasme habitait la Lorraine. En bonne soumise, je parcouru le pays pour aller la rejoindre. Elle m'avait promis la rencontre de ma vie si je me rendais en Lorraine et je me suis rapidement laissée convainque... Pieds nus, je me suis agenouillée, le corps droit, mais la tête légèrement baissée.
- Mets tes bras le long de ton corps.
J’avais machinalement croisé les mains devant moi. Précipitamment, je les ai décroisées et j’ai laissé pendre mes bras de chaque côté de moi, un peu tremblante. Ma Maîtresse est restée debout devant moi, à me jauger, faisant durer l’attente, prolongeant le silence.


- Tu es à moi, ma belle, tu le sais.
– Oui, Maîtresse, je suis à vous.
– Et tu sais ce que ça implique.
– Oui, Maîtresse, vous faites ce que voulez de moi.
– Je fais ce qui me plaît. Ce qui me semble le plus indiqué pour te faire sentir ta soumission, pour te rendre consciente du fait que tu es ma propriété. Est-ce que tu aimes être ma propriété, ma belle?
– Oui, Maîtresse, je veux être votre propriété, encore et encore. Faites-le moi sentir et je vous en serai toujours reconnaissante.
– Ma domination peut faire mal, tu sais, elle peut ne pas toujours t’être agréable.

Est-ce que tu es prête à souffrir pour mon seul plaisir, Dany?
– Oui, Maîtresse, s’il vous plaît, faites-moi souffrir, utilisez-moi jusqu’à la limite de ce que je peux supporter et au-delà. Je suis à vous.
– Alors tends les bras devant toi.
J’ai tendu les bras. Elle s’est éloignée, puis est revenue avec une paire de menottes de cuir. Elle les a passées autour de mes poignets, les a attachées, et les a bouclées l’une à l’autre. Elle était aussi allée chercher un autre objet, plus terrifiant, un fouet qui, lorsqu’elle l’a déroulé, devait bien faire plus d’un mètre. J’ai frémi. Elle a passé sous mes yeux le manche de métal, puis Elle a glissé la lanière sur mon visage.

Elle m’avait déjà montré ce fouet et m’avait demandé de le commenter. Il m’avait fait peur tout en m’excitant, mais il n’était à ce moment-là qu’une abstraction, une perspective. À présent, c’était tout autre chose. Je la devinais prête à l’utiliser.
- Alors, soumise Dany, qu’est-ce que tu en dis?
– C’est un objet effrayant, Maîtresse.
– Tu sais qu’il est prêt à mordre ta peau.
– Oui, Maîtresse.
– Est-ce que tu as peur?
J’étais terrorisée. Je pouvais entendre le claquement du fouet lorsqu’il rencontrerait mon corps, sentir la brûlure du cuir sur ma peau. Ma peau tendre, qui n’y avait jamais goûté.


- Je t’ai posé une question, Dany. Est-ce que tu as peur?
– Oui, Maîtresse, ai-je fini par articuler. Je suis désolée, mais j’ai très peur.
– Mais tu veux que je te fouette, n’est-ce pas?
J’ai baissé la tête.
- Oui, Maîtresse.
– Regarde-moi dans les yeux, et dis-moi que tu veux que je te fouette, que je rougisse ton corps autant que cela me plaira.
– Oui, Maîtresse, ai-je dit en relevant la tête. Fouettez-moi. S’il vous plaît, faites-le. Rougissez mon corps, marquez-le de votre fouet. Faites-vous plaisir en me soumettant à la morsure de cette lanière de cuir. Je vous en supplie.


– Embrasse mes pieds et relève-toi. Ensuite, va t’appuyer face à cette porte et mets tes bras au-dessus de ta tête.
J’ai posé mes lèvres sur ses pieds chaussés en ressentant une grande excitation dans le bas de mon ventre. J’étais terrifiée, mais aussi très excitée... Je voulais lui offrir ma soumission, jouir de son plaisir à me soumettre. Je voulais que cette rencontre grivoise en Lorraine soit pour elle aussi unique. Je suis allée m’installer contre la porte, les bras relevés. Elle a passé une lanière de cuir entre les menottes et l’a ensuite glissée au-dessus de la porte. Lorsqu’Elle a refermé celle-ci, la lanière s’est retrouvée coincée et moi, immobilisée.

Elle a passé sa main partout sur moi et j’ai frémi, comme une chatte que l’on caresse. Elle a collé son corps contre le mien et a plaqué sa bouche à mon oreille.
- Tu sais que tu m’excites, ainsi offerte, à ma merci. Je pourrais faire ce que je veux de toi. Et c’est ce que je vais faire. Et toi, tu vas me montrer que c’est ce que tu veux. Je vais te fouetter, oui. Autant qu’il me plaira...

rencontre Lorraine et bien plus encore sur JALF


filles jolies rencontre corse sud femme annonces rencontre caen rencontre BDSM Belgique rencontre coquine Doubs rencontre photos tchat femme rencontre de sexe chat gratuit en ligne

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015