rencontre Franche-Comté
rencontre Franche-Comté

Rencontre Franche-Comté

rencontre Franche-Comté

Membres présentement en ligne

Je suis amateur de rencontre grivoise et j'habite la Franche-Comté. J'ai récemment découvert Jouer Avec Le Fantasme, j'y ai fait la rencontre de Sophie qui habitait aussi la Franche-Comté. Après plusieurs discussion sur le site nous avons décider de nous rencontrer. Elle m'invita chez sa copine Anne et j'y ai passer une soirée vraiment sexy...
-Tu mérites une bonne correction, voilà tout, répliqua Sophie. Tu es vraiment une vilaine jeune fille impudique, de faire tout cela. Tiens, voilà ce que tu mérites.
Et Sophie fit claquer sa main contre une fesse de Anne suffisamment fort pour que la trace de la main laisse une surface blanche entourée d'un cerne de rougeur.

Disons que cette rencontre en Franche-Comté débutait plutôt bien.
-C'est vrai, je suis une méchante fille. Mais, hummm, j'aime tellement avoir un pénis dans la bouche pour le lécher, hummm…
Anne continuait de jouer avec mon pénis, le tenant maintenant comme un manche qu'elle faisait circuler d'un bord à l'autre de sa bouche, le faisant frapper contre ses lèvres qui devenaient alors rebondies. J'entendais le clapotis de sa salive qui inondait mon gland de plus en plus prêt à laisser la semence venir se mêler à cette salive.
-Tiens, pour tes vices ! et la même main vint imprimer le même motif sur l'autre fesse.


Sophie me tendit alors les petites chaînettes que je l'avais vu prendre sur la table de nuit. Je remarquai alors que leur extrémité se terminait par de petites pinces métalliques.
- Tiens, Jean, attache-les lui sur le bout des seins. C'est tout ce que mérite cette petite garce. Il faut que tu lui apprennes à te respecter.
Apparemment, Anne était loin de détester ce traitement. Humm ! Humm ! C'est tout ce que lâcha Anne, la bouche occupée par un instrument bien plus énorme que sa langue. Mais je compris que loin d'être des sons manifestant la crainte, ces borborygmes étaient une invitation à procéder à l'installation des pinces sur les mamelons de ses seins tout raidis.

Je parvins tant bien que mal à les attacher, éprouvant moi-même une bien étrange jouissance à le faire. Pourtant, il était clair que Anne recherchait et appréciait ce traitement, plus qu'elle le craignait, et que la douleur que je lui infligeais était pour elle douce et bienvenue.
C'était la première fois que je me trouvais ainsi à faire l'amour à deux femmes en même temps, de surcroît deux jeunes femmes qui n'étaient pas encore au monde lorsque j'avais vingt ans. Sans compter que je me retrouvais en plein cœur d'une scène de domination qu'il ne m'avait été donné de voir qu'une ou deux fois lorsque seul à la maison, j'avais loué quelques vidéos pornographiques.

Franchement, mon initiation était totale ! Je dois avouer cependant que tout cela ne faisait que stimuler ma passion et sa dimension lubrique. Je n'avais jamais vécu tant de choses en même temps. Pendant que Anne continuait à goûter goulûment à mon membre comblé, Sophie actionna le commutateur du petit vibrateur et l'approcha de l'entrecuisse de Anne, le faisant circuler d'en avant en arrière. Mon gland appuyait maintenant au fond de la gorge de Anne, qui étouffait presque de plaisir. Elle grognait, un peu comme un chien qui ne voudrait pas qu'on lui enlève son os, mais heureusement plus par plaisir que par rage.

Je voyais son bassin bouger comme jamais, et Sophie fit glisser le petit vibrateur entre ses fesses. Anne, qui tenait toujours fermement la base de mon pénis dans sa main de façon à ce que la tige fut entièrement dans sa bouche, se releva quelque peu sur ses pieds, mais tout en restant courbée pour que ses fesses soient le plus en évidence possible...

rencontre Franche-Comté et bien plus encore sur JALF


trouver couples libérés rencontres cokin fantasme rencontre-mauricie.com rencontre 42 rencontres internet week end campagne avoir une aventure extra conjugale rencontre sans abonnement rencontres Corse Sud

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015