rencontre BDSM Hauts-de-Seine
rencontre BDSM Hauts-de-Seine

Rencontre BDSM Hauts-de-Seine

rencontre BDSM Hauts-de-Seine

Membres présentement en ligne

Après une nuit agitée par des rêves obscènes, je me préparais pour mon examen. Mon Maître, que j'avais connu via Jouer Avec Le Fantasme un site de rencontre BDSM dans les Hauts-de-Seine, m'avait acheter des boules de geisha et désirait que je les porte longtemps. Les boules étaient de taille moyennes, j’allais découvrir cette nouvelle perversion. Afin de pouvoir les faire rentrer dans ma chatte sans difficultés, je me suis allongée sur le lit pour me caresser. En me branlant avec deux doigts dans la chatte je repensais à la veille. L’excitation monta très vite, ma chatte était humide et chaude.

Je décidais de faire rentrer la première boule. Elle rentra sans difficulté dans mon fourreau en manque de bite depuis trop longtemps. Les rencontre BDSM dans les Hauts-de-Seine se faisaient, à mon plus grand plaisir, de plus en plus fréquentes. C’était bon de sentir cette boule en moi. La deuxième boule suivit la première dans ma petite fente. Une fois en place j’enfilais un ensemble string et soutien-gorge rouge, un pantalon et un petit haut noir. Chacun de mes mouvements entraînait le choc des deux boules dans ma chatte qui n’en finissait pas de mouiller. Arrivée dans les couloirs de la fac je croise mon maître.

Il me regarde et me fait signe de la suivre dans un recoin plus calme. Sans dire un mot il ouvrit mon pantalon et glissa une main au fond pour vérifier la présence des boules de geisha. De la mouille coulait le long de mes cuisses. En effet à chaque mouvement de bassin, je sentais les boules rouler en moi. L’orgasme montait doucement mais sûrement. N’y tenant plus j’ai fermé les yeux et commencer à onduler doucement sur ma chaise. C’était divin. La chaleur montait au creux de mes reins, je me cambrais soudain et jouis en silence. En réouvrant les yeux, j’ai croisais le regard de mon Maître. Il me souriait et me fit un signe d’approbation de la tête.

La je compris que mon destin était entre mes mains (si on peut dire). Il me fit passer un petit papier discrètement dans la main. Je sortis de la salle.
Je me dirige vers les toilettes avec hâte pour lire le mot de mon Maître. Une fois assise sur la cuvette, je déplie le morceau de papier et le lis : «Félicitation pour la réussite de votre examen. Enlevez les boules de geisha Léchez les pour les nettoyer et rangez les dans votre sac Enlevez votre string trempe et rangez le aussi dans votre sac Allez devant les toilettes des garçons Surveillez les aller et venus Lorsqu’un seul garçon sera aux toilettes Entrez Fermez la porte à clé Éteignez la lumière Allez le voir Sucez-le Et faites vous mettre par cet inconnu Une fois fait ressortez sans dire un mot et sans allumer PS : la tenue de notre première rencontre devra être votre seule tenue durant quinze jours» Je me souviendrai longtemps de cette rencontre BDSM dans les Hauts-de-Seine.

Elle était franchement beaucoup plus explicite et provocatrice que les premières. Je m’exécute. Je retire mon string et le mets dans mon sac. Je sors les boules de ma chatte et les lèche méthodiquement pour les laver. Le goût de ma mouille m’excite un peu plus. Mon prof est en train de me transformer en petite salope avide de sexe. Je me dirige donc vers l’entrée des toilettes de gars. Après quelques va et viens d’étudiants, les toilettes se vident. Arrive alors un des employés de la faculté chargé des espaces verts. Il a la trentaine, grand, bien fait de sa personne, brun, les cheveux court.

Ca aurait pu être pire. J’hésite néanmoins à le suivre. A ce moment mon prof passe est me fait signe de la tête. Je comprends instantanément que je n’ai pas le choix de l’homme qui pourra se vider les couilles en moi. Je prends alors la direction de la porte des toilettes. L’homme était rentré quelques instants avant moi. Suivant les règles du petit mot, je rentre dans les toilettes, l’homme me tourne le dos. Il pisse tranquillement le nez collé à la faïence surplombant les urinoirs. J’éteins la lumière. A ce moment l’homme pousse un hurlement roque en précisant « putain la lumière ». Après avoir tourné la clé des toilettes je me dirige à la lueur verte des blocs d’issue de secours vers mon homme.

Il bredouille de choses incompréhensibles. Une fois derrière lui je lui glisse à l’oreille « toi c’est ton jour de chance, laisse toi faire ». Sans attendre qu’il se retourne, je prends sa bite molle en main et commence à le branler. Il sentait la transpiration, une odeur très masculine. Sa bite durcit très vite...

rencontre BDSM Hauts-de-Seine , webcam BDSM, érotisme et bien plus encore sur JALF


amour rencontre coquine marseille rencontre Montréal annonces rencontres libertines réaliser ses fantasmes rimming domina rencontres fantasmes.tv drague

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015