rencontre Alsace
rencontre Alsace

Rencontre Alsace

rencontre Alsace

Membres présentement en ligne

Jouer Avec Le Fantasme, un site de rencontre pour l'Alsace est sans aucun doute mon site favori. J'ai fais plusieurs rencontre grivoise en Alsace suite à d'excitantes discussions sur le site. Je vous en raconte une...

J'amenai ma main à ma bouche pour lécher ce jus d'une rapide lapée et replacer à nouveau ma main maintenant imbibée de salive sur la longue fente de ses délices, remontant mes doigts entre ses fesses, glissant peu à peu le majeur vers l'anneau brun qu'elle cachait par leur fermeté.
- Vas-y, enfonce-moi, m'invectiva-t-elle de nouveau.
Je n'avais pas besoin de me faire prier pour cela.

Je savonnai légèrement l'abord de son anus et je commençai à en forcer l'entrée. Mon gland me sembla honnêtement trop énorme pour enfoncer ce petit trou qui semblait malheureusement plus se contracter que se dilater. Je glissai une de mes mains par devant elle, sous son ventre, de façon à exciter son clitoris. Je ne fus pas long à le débusquer tant il était lui aussi durci et complètement émergé des lèvres vaginales. Je jouai avec lui pendant qu'avec ma main gauche, je poussai mon pénis pour qu'il défonce la barrière de son anus. Elle geignait. Je semblais lui procurer tout autant de douleur que de plaisir, mais ce dernier semblait lui rendre la douleur non seulement tolérable, mais aussi bienvenue.


- Ah, tu me fais mal. Ah oui, c'est bon… Continue… vas-y, défonce moi !
Puis je sentis la barrière de chair céder et s'entrouvrir, permettant la rencontre grivoise de mon sexe et son cul. Vive l'Alsace! Elle lâcha alors un cri, suivi d'un gémissement plus long. Ce gémissement, qui semblait provenir de ses entrailles, me semblait une invitation à pousser mon pieu encore plus avant entre ses fesses. J'allais lentement, car la chair intérieure semblait encore contractée. J'avais réellement l'impression de la défoncer. Mais son gémissement devenant de plus en plus frénétique ne me portait pas à cesser ma pénétration, bien au contraire !
- Ah oui, c'est bonnnn, enfonce-la toute, je la veux toute en moi !
Je donnai quelques coups de butoir encore plus vers l'avant et mon membre avait été presque totalement englouti par sa fente avide.

Elle bougeait maintenant sa croupe, se déhanchant, comme si elle voulait tordre mon pieu à l'intérieur d'elle pendant cette rencontre dans l'Alsace. Mais ma raideur était telle que cela ne pouvait s'avérer qu'une tâche impossible pour elle. Pendant ce temps, je la masturbais avec une de mes mains qui n'avait jamais éprouvé autant de plaisir à explorer la fente intime d'une femme. Mon autre main me permettait de me maintenir en équilibre, puisque j'avais commencé à lui faire sentir les mouvements d'un va-et-vient délirant dans son trou de cul. En la pénétrant ainsi par l'arrière, je la voyais soulever son bassin, comme si elle cherchait à m'aider à longer plus facilement le conduit menant au bout de son fondement.

Et elle accompagnait mon avancée à l'intérieur de celui-ci par des gémissements de plaisir, mêlé à une certaine douleur qu'elle ne manifestait pas trop. À l'occasion, ma main quittait son appui sur le mur pour venir lui masser un sein. Je la pompais ainsi depuis une durée que je m'avoue incapable d'estimer mais le plaisir était pour moi tellement intense que je ne pouvais me retenir plus longtemps. Je me retirai brusquement pour éjaculer entre ses fesses, Ah ! que j'aimais cela. Son anus était devenu tout dilaté et semblait respirer de contentement. Ma semence coulait tout autour.
- Tiens, Maryse qui se paie du bon temps avec Jean.

Et moi?
Je sursautai. Et Maryse également. Elle lâcha même un petit cri que, pour ma part j'étouffai. Je semblais me tirer d'affaires des situations les plus embarrassantes avec calme, même si ce n'était pas du tout le cas. J'aurais dû y penser, mon beau-frère n'avait fait que reconduire les femmes. Il devait bien revenir d'un moment à l'autre. Mais j'étais complètement déboussolé par ce qui m'arrivait. Même dans cette situation embarrassante, je lâchai encore un gémissement de contentement lorsqu'un dernier jet de semence vint se projeter sur les reins de Maryse. Lorsque je vis mon beau-frère se pointer ainsi dans l'embrasure de la porte de la chambre de bain, je dus faire un faciès bien étrange, un mélange de pâleur et de rougeur.

Pâleur de me trouver ainsi surpris, rougeur de savoir dans quelle position il me surprenait. Ma blanche semence coulait, perlée, sur les jolies fesses de Maryse. Mon cœur venait d'atteindre le paroxysme de l'orgasme, il commençait à peine de goûter le repos d'une douce et somptueuse éjaculation, qu'il se mettait à nouveau à pomper devant ce qui ne pouvait me sembler qu'une embarrassante situation...

rencontre Alsace , webcam et plus encore sur JALF


coquine rencontre coquines videotravestie.com rencontre doubs rencontre 51 femmes chaudes qui aime le cul couple annonces rencointre pisseuse rencontre Picardie

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015