pipe
pipe

Pipe à l'honneur

pipe

Membres présentement en ligne

Attendant ma pipe, mes doigts qui disposaient de tant d'espace pour masser ce clitoris débordant maintenant de ses lèvres vaginales, pour ensuite glisser si nombreux dans ses entrailles, tout cela me laissait croire que cette caverne secrète avait été fort bien entretenue, que ce soit par elle ou par d'autres visiteurs. En même temps où je me livrais ainsi avec ma main droite à un mouvement de va-et-vient au creux de son sexe, appuyant plus souvent qu'autrement mon pouce tout près du trou de son anus, elle prit ma main gauche et introduisit mon pouce de façon suggestive dans sa bouche pour le sucer comme on fait une pipe et me montrer ainsi sa satisfaction.

Tout en faisant cela, elle s'affairait à ouvrir ma fermeture éclair et à dénouer ma ceinture pour libérer mon membre comprimé dans son enveloppe de tissu trop étroite. Pour faciliter la manœuvre, je la soulevai délicatement pour que son bassin se trouve à nouveau appuyé sur le bord de mon bureau. Le jeu de mes doigts le long de son sexe suintant nous avait fort excité. J'écartai ses cuisses, puis les pétales de ses lèvres vaginales pour approcher ma langue et ma bouche de ce fruit juteux. L'odeur très sensuelle qui en émanait ajoutait à mon excitation. Tout en continuant à exercer un mouvement de va-et-vient avec deux de mes doigts, je commençai à lécher la voluptueuse fente plus en profondeur.

Il arrivait qu'un de mes doigts glisse vers le petit cercle brun qui se croyait à l'abri entre ses fesses chaudes et fermes. Ma langue suivait le doux chemin menant vers le bouton gonflé de son clitoris alors que mes doigts cerclaient ainsi le bas de son ventre, un des doigts s'ancrant de plus en plus dans le petit trou arrière. Elle semblait tellement apprécier ce petit manège, soulevant son ventre comme pour que je la bouffe et la pénètre plus en profondeur.
-Oui, j'aime, continuez comme ça, ouhhh, c'est bon. Encore…
J'étais maintenant au comble de l'excitation. Je voulais lui bouffer la chatte, la pénétrer avec mes doigts afin de la pousser vers les convulsions les plus délirantes.

Mon membre turgescent, libéré grâce à elle de ses gaines de tissus, vibrait du désir qui l'habitait. Elle approcha les plantes de ses pieds de celui-ci, cherchant à amplifier encore ce désir. Les caresses de ses pieds étaient tellement expertes qu'elles risquaient de faire éclater en moi la lave du désir, tant la jouissance qu'elle me procurait ainsi devenait intenable. Je comptais sur mon âge et mon expérience pour la subjuguer, pour l'introduire à une gamme de plaisirs que je croyais avoir été jusque là hors de sa portée. Et je constatais alors que la femme en elle contrôlait encore son plaisir et cherchait à le faire partager au compagnon qu'elle avait désigné pour partager son festin charnel.

La peau encore recouverte par la moiteur de la passion qui s'était insinuée dans ses veines et dans sa chair, elle fit en sorte de se laisser glisser le long du bureau vers le plancher en m'entraînant avec elle. Elle saisit au passage d'une main généreuse le membre que ses pieds massaient juste auparavant pour l'approcher de ses lèvres, l'enfourner dans sa bouche en imprimant à celle-ci un mouvement de rotation autour du gland qui commença à me faire délirer. Ha, les pipes, vous savez... Tout cela accompagnait une avide succion de la partie supérieure de l'instrument de plaisir qu'elle avait embouché.

Elle en tirait, grâce à sa salive et au mouvement de sa langue et de sa bouche, des sons qui auraient guidé plus d'un homme en enfer. Cherchant à nourrir la flamme de sa passion, je me retrouvai bientôt tête-bêche avec elle. Elle m'accordait une divine fellation pendant que mes doigts et mes mains continuaient à explorer ses orifices avec une indécence de plus en plus explicite. Emballé par les bruits de la succion grâce à laquelle elle comblait la sensualité de mon membre viril, il m'arrivait d'approcher ma langue de sa vulve, de la plonger dans le sillon tout juteux qu'elle m'offrait pour le laper à nouveau jusqu'à son clitoris.

J'adorais ce pouvoir que j'avais de provoquer chez elle des convulsions de plaisir, ces petits cris de satisfaction qui commençaient comme des gloussements pour se terminer sur une note beaucoup plus aiguë. Elle tentait alors de soulever son bassin tout en serrant ses cuisses et en appuyant ma tête contre son sexe. Je sentais qu'elle voudrait bientôt que je...

pipe, rencontre, vidéos et bien plus encore sur JALF!


rencontre BDSM France sodomiser éjaculation féminine rencontres nimes rencontre érotique Bruges annonce rencontre coquine Nimes rencontre érotique Basse-Terre chat sexy exhibe rencontre Saguenay

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015