fist anal
fist anal

Fist anal

fist anal

Membres présentement en ligne

Mes fesses butaient contre le lavabo. Il me regardait de haut en bas et m’intimidait complètement. J'avais oui fantasmer de fist anal et même que je m'étais en toute connaissance de cause inscrit moi même sur Jouer Avec Le Fantasme mais là, j'étais un peu insécure. Je baissais les yeux, les jambes serrées, une main moite cachant vainement la bosse de mon pantalon et l’autre accrochée à mon avant-bras.
- Tourne-toi !
Je serrais un peu les lèvres entre mes dents et, est-ce pour ne plus avoir à supporter son regard impudique ou pour lui obéir, je m’exécutai. J’étais de plus en plus excité, tremblant.

Mes doigts se portèrent à la boucle presque naturellement, comme pour me défaire d’une lourdeur tout en continuant à me regarder dans le miroir. J’étais rouge comme une pivoine. Dire que d'ici peu c'est mon cul qui allait avoir cette couleur après le fist anal que Gerd allait m'infliger. Le cœur me cognait dans les oreilles. Je débouclai en tremblant maladroitement. Il souriait, il savourait. Il m'avait convaincu qu'il était passé maître dans l'art du fist anal et qu'il allait me faire apprécier...
- Baisses ton jean maintenant !
J’ai ouvert les boutons de la braguette en tremblant comme une feuille.

Je tenais à peine debout en retirant mon jean. Je portais un bête slip noir. Il allait être déçu. Je l'entendis pousser un grand soupir de satisfaction, en s’approchant de moi. Comme pour me récompenser, ses mains frôlaient et palpaient mes flancs alors que j’étais toujours appuyé contre ce lavabo. Il approcha sa bouche de mon oreille en chuchotant.
- Maintenant, tu vas gentiment baisser ton slip pour que je puisse admirer ton joli cul. Soit gentil et fais-moi ce plaisir. Montre tes fesse. Et tu te cambreras bien s’il te plait. Je sais que tu sais faire ça. Je sais que tu en as envie d’ailleurs.


C’était vrai que j'en avais envie de montrer mes fesses à cet homme diabolique que je craignais en même temps que je l’admirais. Je ne savais d’ailleurs départager les deux sentiments, car cette crainte me venait autant de m'aventurer en territoire inconnu que de le laisser s’emparer de mon territoire. C’était encore plus excitant que c’était interdit. Je n’imaginais pas encore ce qui allait suivre, je me croyais au bout de mon strip-tease. Je pensais que les caresses, et les embrassades et ses mains entre mes jambes allaient suivre. J’ai fait rouler mon slip sur mes jambes, il est tombé par terre tout seul.


Je bandais terriblement mais je n’osai imaginer que cela irait plus loin. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais la certitude qu’il ne se déshabillerait pas et que j’étais le seul offert. Je jouissais de ma nudité devant cet homme. Il me demanda alors de me distancer du comptoir et de me pencher en avant, de creuser les reins.
- Je veux voir tes couilles par en arrière. Écartes tes fesses avec tes mains. Montre ton joli trou du cul. Je veux voir ça aussi.
Il passa un doigt dans la raie de mes fesses, s’attardant sur l’anus, pressant un peu, puis, dans le miroir, je vis qu’il mettait son doigt dans sa bouche.

Alors il appuyé sa main gauche sur mes reins, puis il a introduit son index mouillé dans mon anus. Doucement, très doucement il introduisit un autre doigt, puis un autre... Il les resorti et enduit sa main de lubrifiant. Son manège recommença jusqu'au fist anal complet.
-Tu aimes!
Il avait raison : j’aimais ça. Mon pénis me faisait mal tellement il était dur. Les mains en appui sur la table du lavabo, je me voyais dans le miroir, crispé, et son visage, si près du mien. Il a retiré doucement son poing, lentement, en le faisant tourner.
- Tourne-toi…. Montre moi ton sexe
Je voulais qu’il le voit.

Je me suis retourné, ai appuyé mes fesses sur la table du lavabo, les jambes légèrement écartées. Mon sexe était raide comme jamais. Droit comme un i, il semblait le narguer.
- Bel engin… Montre moi tout !
Comme je ne comprenais pas, c’est lui qui a tiré sur le prépuce pour faire sortir le gland.
- Voilà comme j’aime les hommes. Nus et en arme ! Donne moi ton numéro de téléphone, je vais te rappeler. Tu viendras me voir quand je te le demanderai. D’accord?
Me souhaitant une bonne fin de soirée et m’embrassant sur la joue il s’éclipsa rapidement, me laissant dans cette position. J’avais terriblement envie de me masturber mais pas là.

On cognait à la porte et il fallait bien que je ressorte. Il avait disparu. J’ai retrouvé Yves, l’ai pris par la main et nous sommes partis. Arrivés chez lui, je l’ai sodomisé à plusieurs reprises...

fist anal, sodomie, rencontre et plus encore sur JALF!


rencontre coquine Haute-Savoie rencontre echangiste quebec site du chat forum candaulistes echangisme france homme discret libertinage quebec rencontre rapide sexe Paris rencontres Colmar

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015