fétichiste pied
fétichiste pied

Fétichiste pied

fétichiste pied

Membres présentement en ligne

Fétichiste du pied, j'étais depuis peu nouvellement membre de Jouer Avec Le Fantasme, un site de rencontre coquine. Je me demanda si lui aussi n'était pas un fétichiste du pied. Salvador, ce marchand de chaussures m'avait courtisé sur le site. Fétichiste du pied ou pas, je trouvais son métier fort approprié à mes envies. Il me donna l'adresse de sa boutique et un bon matin, je décida d'aller rencontrer ce Salvador en personne. Quand j'arriva à l'adresse convenu, je craqua littéralement devant la vitrine de Salvatore Rossi. Elle semblait être l'une des meilleurs boutique de chaussure de Milan, toutes les plus prestigieuses marques y était représentées, un choix exceptionnel a vrai dire.

Angelina qui m’avait recommandé de passer a ce magasin en priorité, avant tout shoppinage, avait une fois de plus tapé dans le mille, j’adorais tout ce que je découvrais en vitrine. Mais, elle me connaissait si bien…. Et c’est vrai, tout me séduisait, j’étais réellement en amour devant deux magnifiques paires d’escarpins, une paire bleue avec des bandes blanches et l’autre jaune canari, et des points bleu marine et blancs, avec des belles brides et des talons aiguilles en métal!
La tentation était trop forte, je devais les acheter et je poussai la porte du magasin. Salvatore me salua très élégamment d’un baise main.

Le magasin venait juste de recevoir ce matin, les nouvelles collections. Il avait donc les plus petites tailles, moi je chausse un 5 ½… Salvatore remarqua bien sur que c’était le tout dernier look de la collection Rossi qui m'intéressait et me dit:
"J’aime toujours voir de belles femmes, porter avec autant de classe nos créations Italiennes."
Comment ne pas fondre devant un tel compliment et de plus, venant d’un très bel Italien. Il se mit à défaire les boucles de mes lacets, et a me les quitter… Sa façon de prendre en main la bottine, par sa semelle et le talon, et de la faire glisser le long de mon pied très délicatement, était parfaite, trop souvent fait par un autre, cela fait mal alors on se quitte soi-même sa chaussure! Il était au petit soin avec moi, jamais jusqu’à ce jour, on avait enlevé aussi délicatement de mon pied une chaussure et je n’avais ressentie autant de sensualité, a glisser mon petit pied dans l’escarpin qu’il me présentait.

Je souriais, car par moment il me faisait pensait a un sommelier devant un cru exceptionnel, d’une main il tenait tendrement mon mollet et mon pied reposait dans la paume de sa main, il le reposait délicatement sur sa jambe, puis m’enfilait lentement l’escarpin. Il trouvait mes pieds parfaits, de vraies petites merveilles, des œuvres d’art, me demandant
"puis-je…"
Il y deposa un léger baiser. Puis, il commenta de très gracieuse manière, l’arche que dessinait mon pied, sa cambrure lui donnait des envies de sculpteur, on en ria tout les deux ! C’est vrai que j’ai toujours pris énormément soin de pieds en les entretenant comme on doit le faire avec ses mains, afin d’être toujours aussi élégantes de la pointes de ses doigts a ceux de ses petits orteils.

Depuis quelques minutes, Salvatore me caressait, me massait mes jolis pieds, c’était divin, mais je devais redescendre sur terre et m’acheter des chaussures… j’étais folle ! Doucement je lui rappelai, en riant, que mon pied s’impatientait d’être chaussé, poliment il s’excusa, et moi gentiment je lui murmurai un peu comme si quelqu’un allait découvrir notre secret : Moi, j’ai adoré vos caresses, Salvatore, c’était les meilleurs du monde… Je ne sais combien de paire de chaussures j’essayais mais l’on passait du très bon temps, lui et moi, c’était très amusant de voir toute cette satisfaction qu’il avait à effleurer ma cheville tout en guidant mon pied dans la chaussure et le feeling qui se dégageait de notre petit jeu, m’excitait aussi beaucoup.


Mais la, j’achetais des chaussures et j’aimais ce feeling étrange, mélange d’odeurs de cuir, de luxe, de sensualité et de plaisirs nouveaux. Ce n’était plus ma nuque ou mon dos nus, ni mes seins, mes fesses ou mon ventre, l’objet de l’excitation! Mais mes pieds, mes chevilles, le galbe du mollet, que ses mains si délicatement adoraient découvrir. Depuis une bonne heure que j’avais hotté ma veste, ses yeux ne s’étaient jamais vraiment arrêtés vraiment sur mes seins, que le voilage de mon chemisier, ne cachait aucunement. Oui l’objet, unique de toutes ces attentions étaient bien axé sur mes pieds et j’acceptais totalement ce jeu! Je laissa plus longtemps mon pied entre ses mains, inventant même que telle paire ne faisait mal a cette endroit...

fétichiste pied, rencontre sexy, fantasmes et bien plus sur JALF!


vidéo femme renconre rencontre femme sexe rencontre amour femme rencontre érotique Chaudière-Appalaches rencontre Limousin golden shower annonces couples cherche hommes femme en cuir récit érotique

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015