fétichisme
fétichisme

Fétichisme et fétichiste

fétichisme

Membres présentement en ligne

Connaissez-vous le fétichisme de la plume effleurant le corps? Les doux frissons d’abandon procurés par cette particulière douceur? J’aime ce jeu, et mon amie aussi. Elle se nomme Anaïs. Petite brune aux longues jambes et aux seins en forme de poire, elle arbore en tout temps un léger maquillage qui la sublime. Avant de commencer le jeu de fétichisme, il y a quelques préparatifs essentiels: sa tenue, d’abord. Talons aiguilles, porte-jarretelles, mini-jupe noire plissée, string et un chandail blanc, légèrement transparent. Des accessoires, ensuite. Un bandeau est posé sur ses yeux pour qu’elle puisse frémir et imaginer la scène.

Et, bien sûr, une plume. Mais attention! Pas une plume d’oiseau; une plume longue et caressante comme dans les cabarets. Je trouve qu’une telle plume a plus de douceur et n’en affute que mieux les sens. Je m’assois dans mon fauteuil, au centre du salon feutré alors qu’une douce lumière tamisée règne sur nous et que quelques bougies sont disposées sur le sol. Le fétichisme ne serait pas complet sans une petite musique suggestive… Me voilà donc confortablement installé dans mon fauteuil. Anaïs est debout devant moi. Que j’aime ses courbes! Elles font valser mon imagination. Et ses jambes qui sont légèrement écartées… Je commence à passer ma plume sur ses cuisses, de haut en bas, contourne ses mollets.

La plume l’effleure comme un simple souffle. Je repasse derrière ses mollets, remonte entre ses cuisses et toujours, toujours, en des mouvements réguliers. La légèreté de la plume au contact de sa peau commence à la faire frémir, sourire, rougir… Elle anticipe déjà le mouvement suivant. Cette plume qui passera entre ses cuisses, qui lui chatouillera l’entrejambe au travers du mince morceau de tissu qui la recouvre à peine. Je m’y attarde quelques instants, je devine ses lèvres qui se pincent, le sais. Je m’amuse à jouer avec ses sens, je veux que l’objet que je tiens devienne gourmandise, convoitise et érotisme; une alchimie parfaite des trois.

Je tourne et contourne son entrecuisse, persiste. À ce moment-là, j’ai un petit sourire en coin. Je descends la fermeture éclair de sa mini-jupe pour avoir sous mes yeux, ses fesses rebondies. Ha! Ces fesses, que j’aime palper, tapoter, fesser… enfin, ce sera pour la suite des événements. Mais ne nous pressons pas, nous avons bien le temps de faire monter la pression, cette tension sexuelle qui excite nos corps et envoûte nos sens. Ma plume virevolte sur sa peau frémissante. Son string a déjà commencé à changer d’aspect: il est plus gonflé, ses petites lèvres commencent à mieux se dessiner, il s’humidifie lentement sous l’effet des caresses de la plume qui la chatouille.

Anaïs se trémousse… Je vais compliquer mon jeu, accentuer les jeux de plume sur cet entrecuisse. Elle commence à se courber, emmenée dans un tourbillon de plaisirs. De mon autre main, je palpe ce fessier et découvre la ficelle qui laisse entrevoir le reste de son anatomie. La plume se fait plus présente, oppressante. Je lui retire délicatement son string, le porte à ma bouche pour goûter cette cyprine qui a humidifié le tissu, autre fétichisme de ma part, en humer les odeurs qui s’en dégagent, me délecter de ce doux parfum. Ma plume frôle enfin ses petites lèvres mises à nue, elle a le souffle plus court, le mordillement plus prononcé.

Ses jambes commencent à flageoler. Je pose mon index sur son délicat orifice tout en jouant de la plume sur ses petites lèvres. Je fais de petits mouvements circulaires… Plus elle gigote, plus mon excitation à la faire jouer augmente. Je desserre mon pantalon, l’enlève et le pose à côté de mon fauteuil. Je m’approche, me colle à elle. Mon sexe est dur dans mon boxer. Je le lui fais bien ressentir en me pressant contre son bassin. Je pose ma plume et lui chuchote:
- Caresse doucement tes lèvres; je vais déboutonner ton chandail.
Elle s’exécute. À chaque bouton enlevé, je l’embrasse dans le cou, alternant un côté, puis l’autre.

Je le déboutonne tout doucement. Arrivé au bout des 8 boutons, son chandail est complètement ouvert. Elle a quelques secondes d’arrêt pour que je puisse le lui retirer. Elle est presque nue, vêtue uniquement de son porte-jarretelles. Elle se remet à ses caresses et je...

fétichisme, webcam, vidéo, rencontre et bien plus encore sur JALF!


rencontre en ligne rencontre érotique Gaspésie fantasme femme domination soumission site rencontre coquine coquine rencontre Limbourg rencontre bordeaux rencontre BDSM Gand de grosse femme

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015