femmes monde
femmes monde

Femmes monde JALF

femmes monde

Membres présentement en ligne

Je suis une femmes du monde comme on dit. Je suis Polonaise. Je sais que certains hommes sont fascinés par les femmes dites du monde, par notre exotisme, notre sensualité qui les sort de leur routine. Je m'appelle Ania et suis membre de Jouer Avec Le Fantasme à cause de toutes ces raisons. J'aime plaire et offrir aux yeux des hommes toute ma sensualité. Aujourd’hui sera volupté, j’enfile un collant d’une extrême finesse sur ma peau nue, je laisse mon torse nue, je m’allonge sur le côté, replies les genoux sur la poitrine et, de la pointe des ongles je glisse sur la texture du collant, ma peau réagit très vite à ces caresses.

Mes fesses ne sont pas oubliées, je les pince légèrement à travers le voile, elles bougent et le frottement de cette texture très douce, leur plait, je passe mes ongles sur elles, puis légèrement au bord de mes lèvres intimes, sans trop m’y attarder. J’aime que le plaisir vienne doucement. Rien n’est mis de côté, mes ongles glissent de la pointe des pieds jusqu’aux seins. Devant, derrière, toute ma nudité est sollicitée. La pointe des ongles électrise la peau, c’est donc un réel plaisir que de les utiliser. Mon corps ondule sous mes doigts, mes cuisses s’ouvrent légèrement appelant les caresses, mais ce sera pour plus tard….

Je m’allonge sur le dos, mes doigts pianotent sur mes seins, mon ventre, mes jambes, puis remontent sur les tétons dressés. A l’aide de trois doigts je roule un téton, celui-ci s’érige, fier d’être ainsi chouchouté, une chaleur s’insinue doucement dans mon ventre, mes cuisses s’écartent plus encore, impatientes d’être enfin l’objet de mes attentions. J’ai précautionneusement coupé l’entre jambe du collant pour me permettre d’avoir accès, aisément, à mon intimité. N’y tenant plus j’abandonne le sein à son grand regret pour m’occuper essentiellement de mon sexe en peine de caresses. Tout d’abord imaginez une petite cavité humide, entourée d’herbes folles, tout à proximité, un petit cratère.

Si vous êtes imaginatif vous devriez comprendre la comparaison et bien me suivre dans mes investigations. Mon majeur tourne autour de la petite cavité caressant les herbes folles, les berges sont particulièrement sensibles et réceptives, un petit robinet émerge de celle-ci et pointe la tête. Lui aussi à besoin d’être câliné, mais avec beaucoup de dextérité, je le sais, je le connais bien. Je trempe mon majeur dans la cavité, qui s’est emplie d’une substance chaude, le place sur la pointe et amorce des mouvements circulaires pas trop appuyés. Il réagit très vite et sort d’autant plus de sa cachette.

Mon corps ondule comme une vague, se cambre sous l’effet du plaisir que je me procure. Mes cuisses sont écartées outrageusement, me permettant d’avoir bien en main cette petite bite que je prends soin de mouiller sans cesse, tout en continuant mes mouvements. Mes autres doigts viennent au secours du majeur pour mouiller toute mon entre cuisses (cela va de la cavité à l’entrée du cratère), ils reviennent sur ma pointe qui se tend, mon ventre avance, mes fesses se cambrent pour permettre l’extension de ma petite bite. Toutes les parties de ma féminité sont en émoi. Passer ses doigts entre la cavité et le petit cratère, stop ! Juste là, oui c’est cela, c’est sublime ! Mes doigts reviennent, trempés, sur la pointe, ils se mettent à danser sur elle, à tourner, à le pincer doucement puis la caresse devient plus forte, plus intense, de plus en plus rapide...




femmes du monde ouverte et sexy, rencontre et plus sur JALF


rencontre BDSM Ille-et-Vilaine rencontres bayonne anglet biarritz rencontre BDSM Calvados annonces rencontres sado-maso rencontre coquine Mayenne rencontre 22 aventure paris rencontres 69 annonce rencontre rencontre érotique Brabant wallon

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015