BDSM
rencontre

Rencontrer des domina en ligne et Jouer Avec Le Fantasme!

maîtresse dominatrice

Membres présentement en ligne

Tu sors en vitesse de ton plaisir. Tu lèves la tête, tu croises mon regard. Tu vois ma déception. Tu as été écervelée, t'occupant de ton plaisir au lieu d'être ce que je m'attendais de toi: être la soumise de ma femmes dominatrices. Tu as désobéis. Je quitte quelques instants et je reviens, pieds nus, habillé d'une robe de chambre. Je place au milieu de la pièce, une grosse chaise sans accoudoirs. Je m'y assied et te fais signe de venir me rejoindre. Je te fais te placer. Tu te retrouves couchée de travers sur mes cuisses, les bras d'un côté, qui touche le sol et tes pieds de l'autre côté, la pointe de tes souliers qui touchent le sol.

Tu as ton cul bien en place, car j'ai relevé ta jupe encore, la roulant sur ta taille. Ma conjointe s'est levée. Elle tourne autour de nous, puis elle arrête, tu sens une main sur tes fesses et tu crois que c'est la sienne. Puis le coup arrive. Le bruit aussi. Dans le salon, un claquement fort. Dans ta fesse, le feu. La main à frapper fort, à plat. Le sang afflue. Ça brûle. La main qui caresse. Là, tu crois comprendre que c'est la mienne. À nouveau, une claque forte, sur l'autre fesse. Un même feu, une même douleur qui te transperce. Cette fois, ça s'est rendu jusque dans ta chatte, et tu as même sentis comme un serrement autour de ton clitoris.

Sa main qui dissipe la chaleur. Un coup fort. Un serrement dans la chatte, comme si tu devais te retenir de ne pas laisser couler. Sur tes cuisses, en-dessous, ma queue qui raidit te pousses. Elle a sortit d'elle même, entre les pans de ma robe de chambre. Tes mouvements ont fait déplacé le tissu. Je sens ton ventre, tes cuisses chaudes. Nos peaux sont collées. Sa claque, plus forte te semble-t-il. Le bruit dans la pièce. Cette sensation, dans la chatte. Tu sens ma queue qui grossit entre tes grandes lèvres. Sa main qui te caresse les fesses, puis la claque encore. Ma queue bien loger à l'entrée de ta chatte.

Chaque coup te fait te crisper. C'est ma conjointe qui continue la besogne. Tu ne le vois pas, mais elle me regarde dans les yeux. Elle sait très bien le plaisir que je goûte. Elle frappe plus fort, plus vite. Elle te fais bouger. Tes souliers se sont décrochés de tes pieds, ils pendent, tout croche. Elle frappe, ta chatte qui se frotte sur mon gland, ton clitoris qui se frotte sur la peau tendue de ma queue, ce goût si étrange, cette envie de faire pipi au milieu de tout cela. Puis la caresse des mains de mon épouse, la frappe encore, tu m'enserres le bout du pénis, ta chatte est comme une bouche suceuse.

Ta douleur est mon plaisir, tu te sens qui bat des jambes après chaque coup, tu gigotes tellement la douleur est grande, tu te frottes sur ma queue, ta douleur est plaisir, tu veux les claques, tu te sais au milieu d'un jeu pervers, mais tu aimes. Puis comme prévu, comme si tu l'attendais, comme si l'arrivée de cela allait te libérer toi, tu sens chaud, directement sur ton clitoris. Venant du milieu de moi-même, des jets, des giclés de mon sperme, tes mouvements m'ont masturbés. Ton plaisir me fait jouir et cette coulée de ma semence, l'éruption de mon plaisir déclenche le tien. Tu te sens si bien, cette chaleur sur ton clitoris, ta chatte, tu sais que tu as été parfaite.

Tu as fait la soumise, tu as fait jouir ton Maître et il te laisse jouir toi aussi. Tu laisses les vagues te submergées à nouveaux, tu jouis, pendant que ma conjointe s'approche de ma bouche et prends les derniers soufflent de mon plaisir. Tu nous sais ensemble et tu te sens tellement notre petite chienne, notre petit jouet et un frisson te parcours, car tu veux connaître encore des plaisirs nouveaux. Je te fais te retourner et te prends dans mes bras. Je te renverse la tête en arrière et j'approche ma bouche de la tienne. Tu sens une autre bouche sur tes yeux. Nos deux bouches t'embrassent, tu ne fais rien, tu reste là, molle, la bouche entre-ouverte, mêlant ta langue, tantôt avec la mienne, tantôt avec celle de mon épouse.

Tu es bien, tu sais que tu es ma soumise, ma ptite pute comme j'aime t'appeler. Le plaisir, par ondes, parcours encore ton corps, que tu laisses abandonné à nos mains qui te caresse. Tu te sens si bien, tu crois rêver, tu flottes...

Maîtresses sur JALF


body painting comment faire jouir un homme échangisme rencontre femme2 travestir vidéo sexe anal rencontres marseille centre rencontre aventure rencontre libertine Rhône rencontre gratuitement

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015