femme
femme

Femme osée

femme

Membres présentement en ligne

Quand j'ai rencontré Caro sur Jouer Avec Le Fantasme, une site de rencontre de femme vraiment sexy, j'avais envie d'un scénario bien particulier. Je lui proposais une baise dans une salle de bain d'un grand resto. Nous devions nous rejoindre là-bas sans ne s'être jamais vu auparavant. Cette magnifique femme accepta mon offre toute excitée. Le soir venu, je regardais ainsi tes jambes longues et fines lorsque j'ai eu l'impression que tu écartais volontairement tes cuisses que recouvrait à peine une courte jupe. Tu me dévoilais, du moins c'est ce que, estomaqué et déjà envahi par une étrange chaleur j'avais bien l'impression de voir, une chatte rasée, un sexe presque luisant tant la chair m'en semblait lustré.

J'étais troublé. Mon propre sexe se mit à gonfler rapidement, comprimé qu'il était par le tissu de mon pantalon. Je crus voir une lueur de malice s'échapper de ton regard en ma direction. Puis tu te levas pour te diriger je ne sais trop où au fond de la salle à manger. Mon coeur battait la chamade. J'aurais voulu te suivre, d'instinct, mais je craignais me méprendre sur le sens de tes gestes. Toujours assis à ma table, je me dis que si je ne me lève pas, je regretterais toute ma vie de ne pas avoir tenté au moins de te suivre. Mieux vaut avoir l'air fou que n'avoir rien essayé plus tôt. Ai-je bien fait d'interpréter tes gestes comme s'adressant à moi ? Ton indifférence était-elle calculée ou était-ce tout simplement de la froideur ? Ta beauté est-elle celle d'un ange de glace ? De ceux qui échauffent le sang des autres pour mieux les précipiter vers leur perte? Trop tard, je suis debout et j'ai laissé ces questions à ma place.

J'ai retrouvé la grâce qui m'habitait à ton arrivée. Je sens ma chance dans l'air. J'emprunte donc la route que tu as suivie. Je t'ai regardée t'y diriger avec ta démarche légèrement, très légèrement déhanchée, toute féminine et invitante. Je suis dans le sillon de ton mouvement, porté par une vague d'émotions. Au bout de la salle à dîner, il y a un petit corridor menant aux salles de bains. Tu as dû m'y attendre puisque tu t'es levée tout de même suffisamment longtemps avant moi et que j'ai l'impression de te voir entrer dans la salle des femmes avec un sourire invitant. J'ai franchi la courte distance du corridor.

La porte est devant moi. Je pose la main dessus. J'hésite encore. Mais j'ai bien eu l'impression que la dernière expression de ton visage était invitante. Mon corps tremble presque. J'ai poussé sur la porte. Tu es là, appuyée sur le mur, les jambes légèrement repliées, les mains derrière ton dos servent d'appui à tes fesses. Tes longues cuisses, négligemment entrecroisées, sont invitantes. Je vois comme une lueur, la trace d'une légère humidité là où le tissu cesse de les recouvrir. Je ne dis mot. Toi non plus. Ça serait inutile. Nos corps suffiront à exprimer nos désirs. Je m'appuie sur toi. Tu te retournes comme si tu me refusais.

Je t'enserre, m'écrasant contre tes fesses, que je sens délicieuses, et te massant les seins avec mes mains. Tu aimes. Ton souffle, et comme un ronronnement de plaisir me l'indiquent. J'ai le visage enfoui dans tes cheveux qui sont imprégnés de ton parfum voluptueux. Je défais ma fermeture éclair et fais se promener mon membre gonflé le long de ton entrecuisse mouillée. Je passe ma main pour que mon pénis s'appuie encore plus le long de ta fente et en retire mes doigts humides que je lèche. J'aime tellement que j'y replonge la main qui longe ta vulve, en replie les lèvres pour toucher à ton clitoris gorgé.

Ton bassin bouge d'avant en arrière et tu me demandes de te pénétrer. Je le fais tout en douceur. Je sens mon gland franchir la douce frontière de ta vulve et s'enfoncer lentement. J'y vais avec douceur, car c'est délicieux. Je vais et reviens vers tes profondeurs. J'y éprouve des sensations exquises, indicibles. Puis nous accélérons le rythme. De plus en plus rapidement. Avec de plus en plus de fureur. Je t'entends dire des mots que je n'ose écrire tant ils dénotent que tu te retrouves esclave de ta passion. Des pas dans le corridor, des voix. Je me refais une composition à peu près normal et, le coeur battant et tout à fait ridicule, m'étant assuré que tout va bien pour toi...

femme, rencontre, chat sexy et plus encore sur JALF!


cravache augmenter libido rencontre hard rencontres Corse fantasme transexuelle rencontre BDSM Mons rencontre Brabant Flamand fantasme érotique rencontre BDSM Eure rencontre coquine Indre-et-Loire

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015