femme rencontre
femme rencontre

femme rencontre

femme rencontre

Membres présentement en ligne

Tu le vois au bureau et il te plaît. Non qu'il soit exceptionnel, juste bien, juste ton genre. C'est vendredi et à l'heure du lunch tu es passée par le club vidéo, tu as pris deux cassettes. Et un bon film et un navet, le bon pour le plaisir, le navet pour t'endormir. À l'heure de fermeture, il te demande sans but véritable ce que tu fais ce week-end, et tu dis que tu ne sais pas. Tu as ces deux cassettes pour ce soir puis... Il te demande les titres. Pour le bon, il dit qu'il ne l'a pas vu. Sans façon tu l'invites chez toi, il accepte. Arrivé chez toi, tu bricoles deux sandwiches, et vous regardez le bon film.

C'est un film américain, histoire d'argent, de bourse et de passion. Il y a des scènes torrides dans ce film. Enfin, aussi torrides que ce que les censeurs américains laissent passer. Puis, il y a une scène qui suggère la fellation, on ne voit pas la fille, que le dessus de sa tête, mais on voit le haut du corps du gars. Tu le sens changer de position et toi aussi, visiblement cette scène vient vous chercher. Dix minutes après, les méchants sont morts ou ruinés, les bons sont... bons vivants, bref, tout va bien.
Tu te retournes vers lui et fait mine de ne pas remarquer que, sous son pantalon, il est encore bien gonflé.

Vous parlez du film, échangez vos points de vue. Tu décides d'y aller tout droit au but et tu lui parles de la scène de fellation qui, avouons-le, a aussi eu son effet sur toi. Sous ta jupe, ton slip est mouillé et tu n'oses pas inspecter pour voir si tes jus se sont rendus à ton collant. Blague-t-il quand il se demande, à haute voix, ce qui fait que les hommes adorent tant la fellation. Mine de rien, tu réponds :
-C'est simple. C'est qu'une femme est beaucoup plus habile avec sa tête qu'avec son cul. C'est tout.
Il te regarde médusé, étonné de paroles si crues et directes. Tu l'as déstabilisé.

Comme on dit au tennis, "Avantage Patricia." Et tu décides d'y aller pour le point de match :
-Tu veux que je te montre ?
Il n'en croit pas ses oreilles. Et n'en croit pas ses yeux quand tu vas à sa rencontre comme une chatte, le regard lascif, que tu t'installes à genoux entre ses jambes et que tu lui défais sa ceinture. Tu défais le bouton de son jean, puis tu prends l'amorce de la glissière métallique entre tes dents et tu baisses la tête lentement, ouvrant ainsi sa fermeture en le regardant de tes yeux les plus sexy. Bravo, il ne porte pas de caleçon et son membre bien bandé est là devant toi.

Il approche ses mains de ta tête et tu dis:
- Non! Pas touche!
Il obéit. Tu mets tes mains sur ses reins et tu commences à lécher lentement la base de son membre de longs coups de langue de bas en haut. Les côtés n'échappent pas au traitement. Lui se renverse la tête et met ses mains derrière. Après l'avoir longuement léché ainsi, tu te remontes un peu pour ne pas avoir à utiliser tes mains, et tu prends son gland dans ta bouche. La chaleur de ta bouche lui arrache un long soupir. Ta langue, par petits coups, se frotte sur son frein. Il émet un petit son de la gorge. Tu te baisses un peu, puis prends davantage de son membre en toi, et tu oscilles lentement la tête de gauche à droite comme si tu disais non.

D'un côté jusqu'à ce que le bout te distende un peu ta joue, puis frottant sur ta langue devenue immobile jusque de l'autre côté. Encore et encore. Il ne tient plus. Il fait mine de vouloir approcher ses mains, toi, la bouche pleine, tu fais un "Huh huh" autoritaire. Quand il tente de s'approcher le bassin pour entrer plus profondément en toi, nouveau "Huh huh" et tu pousses ses hanches dans le confort moelleux du divan. Tu poursuis un certain temps les mouvements de gauche à droite, puis tu le prends au maximum de sa longueur dans ta bouche. Ta tête se met alors à descendre et remonter sur lui, et tes lèvres se contractent sur sa verge pour lui provoquer un léger serrement.

D'abord lentement, puis tu accélères la cadence et tu alternes la profondeur, quelques petits coups pour le gland, puis un grand coup très profond, à répétition. Finalement, il décharge en toi son liquide en plusieurs contractions très fortes. Son sperme est bon, goûte frais malgré sa chaleur. Après l'avoir avalé, tu lèches bien sa verge toujours tendue. Tu le regardes et tu lui dis :
-Tu vois tout ce qu'on peut faire sans les mains, sans le bassin, seulement avec sa tête...
L'argument ne supporterait pas la contestation, il ne le sait que trop bien. Il te sourit et acquiesce. C'est...

efficace et ta maîtrise de la technique en fait du grand art. Il te demande en souriant si ça exige beaucoup de pratique. Sans rougir tu dis que non, surtout de l'intuition... Et de poursuivre, il te demande s'il essayait de te faire quelque chose de semblable, pas pareil, semblable, pourrait-il au moins utiliser un doigt ? Pas pour pénétrer ou frotter, dit-il, un seul doigt pour appliquer une pression en un point de ton corps. Il t'intrigue. De toute manière, la petite démonstration que tu lui as faite t'as laissée pas mal excitée, ton entre jambe est détrempé, tu as envie de voir... Tu acceptes, la tête et un doigt, pas pour pénétrer ou frotter, juste une pression.

Il se lève et te fait signe de prendre sa place. Tu t'installes comme lui, assise, le bassin sur le bord du coussin. Tu baisses ton collant et ton slip, il prend la relève et te les enlève complètement, puis s'installe à genoux entre tes jambes. Tu te penches la tête vers l'arrière, mets tes mains derrière. Il commence par "faire le ménage" et te lèche la toison, l'extérieur du vagin, l'intérieur des cuisses. Déjà, les sensations montent en toi par vagues. Il se concentre ensuite sur ta vulve et écarte de sa langue les lèvres légèrement gonflées. Quelques petits coups du bout de sa langue sur le clito et tu te sens monter.


Il appuie ensuite sa bouche sur les lèvres d'un côté de ton vagin et aspire, un peu comme il ferait pour la lèvre inférieure de ta bouche. Tu sens au début une légère sensation d'étirement, mais pas désagréable du tout. Il aspire davantage et commence à caresser de sa langue cette partie de toi qu'il aspire dans sa bouche. La sensation est très agréable. Et tout aussi agréable quand il le fait de l'autre côté de ton vagin. Ça devient lentement mais sûrement jouissif. Il recommence deux ou trois fois de chaque côté, et il te semble qu'à chaque fois tes lèvres s'étirent un peu plus. Puis il parvient à aspirer les deux côtés à la fois.

Pas de doute, c'est jouissif. Il écarte ensuite les lèvres et procède vers ton clito, déjà gonflé, qui ne demande rien de mieux (et toi non plus).
Ta respiration s'accélère, tu résistes à la tentation de te frotter les seins, la tension monte
d'un autre cran. Tu approches du point crucial à quelques reprises, mais chaque fois il ralentit l'ardeur de sa langue. Il te sent bien, il veut faire durer le plaisir. Et comme ça, pendant de longues minutes, des minutes que tu voudrais qu'elles durent des heures, il taquine tes sens. Quand il reprend sa stimulation de ton clito, il le fait du côté gauche cette fois, en appuyant bien les efforts du bout de sa langue environ un centimètre gauche.

Évidemment, le bord de sa langue frôle toujours ton bouton, mais tu ressens une sensation inédite de l'endroit où il pointe la langue. Et soudain, tu sens que d'un doigt, sans pénétrer, il exerce une pression assez forte sur le point le plus bas du col du vagin. Les sensations montent très rapidement. La sensation de friction sur ton clito, puis la pression de ces deux points simultanément te font éclater au bout de quelques secondes. Un orgasme puissant, profond, qui te secoue tout le corps. Tes bras tombent de chaque côté de toi. Tu le regardes, livide, épuisée.
-Ouf! tu dis. C'est quoi ça?
- Des techniques anciennes issues de cultures où les gens en avaient davantage dans la tête que dans le cul, te répond-t-il en souriant.


- C'est merveilleux les jeux de tête, mais t'aurais pas envie d'une petite "classique"?

Tu l'attires vers toi et tu l'embrasses. Puis tu lui glisse à l'oreille...

femme rencontre et plus encore sur JALF


femme cherche homme pour un soir calins rencontre Loire nouvelle érotique transgenre urophilie rencontre BDSM Marseille charmes pipe rencontres chaudes

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015