femme phallique
femme phallique

Femme phallique

femme phallique

Membres présentement en ligne

Je suis une belle travesie de 31 ans. Je viens de terminer une conversation sur JALF et je suis particulièrement excité! Mon ami m’a demandé un striptease en ligne, qui s’est terminé par un godage pendant que je me branlais! C’est vrai que la femme phallique que je suis aime être à la disposition des hommes et obéir à leurs ordres. La messagerie c’est bien sympa surtout par mauvais temps. Mais là, je suis beaucoup trop excité et malgré le mauvais temps, il faut que je sorte car j'ai le cul en feu! J’arrête mon véhicule sur le parking du bois de bordeaux. En minijupe, bas résilles mais avec un gros pull, je m’aventure sur le chemin qui s’éloigne de l’entré à la recherche d’un monsieur sympa qui me réchaufferait.

Il n’y a pas foule et il me faut parcourir un bon bout de chemin avant d’apercevoir un petit groupe d’hommes qui discutent en cercle. Ils n’ont pas l’air d’avoir chaud mais mon arrivé semble les intéresser et je devine qu’ils parlent de moi à leur façon de me regarder tout sourire en parlant. Je passe près d’eux et leur lance un petit bonjour moi aussi tout sourire mais ne m’arrête pas et me dirige vers un bosquet pas très loin du groupe. L'un d’eux s’éloigne mais les autres suivent la femme phallique et accélèrent pour me rejoindre juste avant le bosquet.
« Attends ne sois pas si pressé femme phallique, on va te tenir compagnie »
Après m’avoir complimenté sur ma tenue sexy, il laisse ses mains s’aventurer sur mon corps pendant que les autres nous encerclent bien décidés à assister au spectacle.

Il sort alors sa bite de son shorty et me la propose tout fier de lui. Je lui demande de nous isoler dans le bosquet mais il refuse et me tend sa bite pour que je m’en occupe de suite. Sous les rires de ses acolytes je me penche donc sur ce sexe dressé vers moi et après l’avoir branlé quelques instants, j’ouvre la bouche et englouti totalement l’engin sous les acclamations du groupe. Je vais le sucer ainsi quelques instants, puis 2 bites vont apparaître presque contre mon visage et il va se retirer un peu afin que je puisse m’emparer des 2 autres qui me faudra sucer en même temps. Mon premier, en pleine forme, me contourne et enfonce son dard dans mon petit cul qui lui faudra forcer un peu encouragé par le reste du groupe.

Je ne comprends pas tout ce qu’ils disent mais comprend qu’il faut que je m’occupe aussi de 2 autres ! Et très vite les 2 autres se saisissent chacun d’une de mes mains et la pose sur leur bite tendue pour que je les branle. Quand aux 2 qui se faisaient sucer, ils se mettent à branler leur bite toujours dans ma bouche ou au bord de mes lèvres (ils ont du mal à les laisser dans ma bouche) et tout ça à qui rira le plus fort. L’un d’eux me demande si je veux continuer. Je crois qu’il a peur que ça dégénère mais il est trop tard pour faire marche arrière. Déjà celui qui était entrain de m’enculer à joui et se retire laissant la place au dernier qui n’en demandait pas tant et de sodomiser à son tour la femme phallique frénétiquement.

Seuls ceux qui sont devant moi me retiennent et m’empêchent de tomber. Inutile de dire que j’ai le plus grand mal à pouvoir branler les 2 bites que j’ai dans les mains. Celui qui m’enculait se retire et laisse la place à celui que je branlai (enfin qui avait la bite dans ma main pour être plus précise) celui-ci s’empare alors de ma queue et se met à me branler avec vigueur. Je suis tellement excité que je jouis presqu’aussitôt avant même que mon enculeur ne décharge en moi. Lorsque je me relève enfin libéré, je m’aperçois qu’après mettre passé dessus ils avaient continué entre eux cette grosse partouze.

Je me remets tant bien que mal de mes émotions. Ils viennent de faire la bringue, ils avaient commencé à se caresser et avaient envie de baiser: la femme phallique est arrivée juste au bon moment. Au loin des promeneurs arrivent, le groupe s’éloigne de moi tout en continuant de chahuter très content semble-t-il de ma prestation en évitant les promeneurs. Quant à moi, je fais de même et rejoint mon véhicule. Épuisé, heureux, rempli et vide à la fois, je repense à tous ces mecs. Je me demande si d’autres ont pris plaisir à nous voir mais n’ont pas osés se joindre à nous. Derrière leur buisson, leurs regards pervers qui reflètent dans la nuit… Je retourne sur JALF pour souhaiter la bonne nuit aux membres avant d’aller au lit.

Ils sont nombreux, j’ai un petit regain d’énergie. J’ai envie de leur raconter ma soirée dans les bois. Je demande si cela intéresse quelqu’un. «Bien sur!» Réponde t’ils en cœur. Tant pis, je dormirai un peu plus tard…

Femme phallique


annonce rencontre gratuite sexe club privé fantasme infirmière rencontre travesti aventure rencontre Charente Maritime rencontre érotique Vaucluse femmes rencontre rencontre 52 film erotique rencontre sur nantes

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015