fantasme
fantasme

Le fantasme, pour tous!

fantasme

Membres présentement en ligne

Jouer Avec Le Fantasme est beaucoup plus qu'un simple site de rencontre. Il constitue en fait un monde unique dédié exclusivement à la réalisation de vos fantasmes. Le plus extraordinaire chez nous c'est la multitude de possibilités que nous vous offrons pour vous permettre enfin d'exprimer sans gêne, sans retenue et dans un total respect tous vos fantasmes.

Notre philosophie...
Les fantasmes sexuels féminins méritent d'être traités séparément puisque, jusqu'au début des années 1970, la ligne de pensée officielle en psychologie et en psychiatrie était que seuls les hommes avaient des fantasmes sexuels.

Des auteures comme Anaïs Nin, qui avaient traité spécifiquement de sexualité féminine, avaient été perçus jusque-là comme des exceptions à la règle. Nancy Friday, auteure féministe très connue, fut une des premières à oser monter aux barricades pour contredire ce dogme. C'est avec My Secret Garden, qu'elle réussit finalement à faire publier en 1973 après s'être fait retourner son manuscrit par plusieurs éditeurs (et éditrices), qu'elle commença à soulever le coin du voile. Pour la première fois, les femmes allaient parler sans détour de leurs fantasmes et l'Amérique stupéfaite (incluant quantité de psychiatres et de psychanalystes qui commencèrent par crier à la fumisterie) allait devoir écouter.

Parmi les surprises qu'on aurait peut-être préféré ignorer, on découvrit que les femmes se considéraient comme des créatures libres qui pouvaient très bien " courir avec les loups ". Finie l'époque où elles étaient confinées au rôle d'objets de séduction extérieure ; elles adhéraient au rang de séductrices actives, avec tout ce que cela implique sur le plan des rôles sexuels, familiaux, sociaux et professionnels.
En 1991, elle bouclait la boucle avec Women on Top (L'Empire des femmes), un compte rendu très explicite de fantasmes sexuels recueillis auprès de centaines de femmes âgées de 16 à 62 ans.

Ce livre s'adresse de façon plus spécifique à toute femme qui désire élargir ses horizons ou qui sent la nécessité de comparer ses propres fantasmes à ceux d'autres femmes. Souvent, le sentiment de honte ou de culpabilité ressenti tend à disparaître quand on découvre qu'ils ne nous sont pas exclusifs et que beaucoup d'autres personnes partagent les mêmes rêves que soi."

Philippe E.Dantès, Stimuler ses fantasmes, Les Éditions Québécor, 1999


La gamme des fantasmes sexuels courants est très vaste. Comme le dit le sexologue et médecin Charles Moser: " Peu importe combien délirants sont nos propres fantasmes, personne ne peut imaginer toute la gamme des fantasmes sexuels normaux.

" Pourtant, le secret empêche souvent les êtres humains de découvrir combien leurs propres fantasmes sont courants."
Marty Klein, Vos secrets sexuels, Guy St-Jean - éditeur, 1992


Un psychanalyste recueille les rêves de ses patients comme des pépites d'or. Il faudrait accorder à nos rêveries érotiques la même importance car elles sont la complexe résultante de ce que nous désirons consciemment et redoutons inconsciemment. Mieux les connaître revient à mieux nous connaître. Telle la radiographie d'un os fracturé placée en pleine lumière, un fantasme révèle la ligne vitale du désir sexuel et pour nous, femmes, l'endroit où cette volonté d'être sexuellement active a été brisée par une peur ancienne et tenace, passée dans le domaine de l'inconscient.

Enfants, nous craignons que le désir sexuel nous fasse perdre l'amour de la personne dont notre vie même dépend : la culpabilité, qui s'enracine ainsi très tôt et très profondément, grandit parce que nous ne voulons pourtant pas renoncer à cette émotion sexuelle. Ensuite, les fantasmes nous aident à surmonter le cycle peur/culpabilité/anxiété. Nous chargeons les personnages et les situations que nous imaginons de nos interdits les plus profonds et ainsi, par le pouvoir immense de l'esprit, nous faisons travailler pour notre propre compte l'interdit, ici et maintenant, juste un moment, de telle sorte que nous puissions atteindre l'orgasme et en être soulagées.


Nancy Friday, L'Empire des femmes, Éditions Albin Michel, 1993

fantasme , rencontre et bien encore sur JALF


club naturiste rencontre maitresse discrète rencontres marseille centre club célibataires renconyre salle webcam BDSM rencontre coquine marseille webcam érotique Montréal fentes rencontre coquine Seine-et-Marne

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015