fantasme professeur
fantasme professeur

Fantasme professeur via JALF

fantasme professeur

Membres présentement en ligne

Je fantasme sur mon professeur d'anglais. La sachant libertine, je l'ai convoqué sur Jouer Avec Le Fantasme pour discuter avec elle. Comme j'avais plus d'un tour dans mon sac, j'ai même réussit à l'inviter dans une hôtel où je lui ai demander de faire comme si on ne se connaissait pas et de se soumettre à mes moindre désir. Je savais que la saloppe dirait oui... Elle aime tellement se faire dominer; quel drôle de fantasme pour un professeur!

"Bon dit-elle, je me présente : Mme gallois, Mme Chantal Gallois, votre (fantasme) professeur d'anglais. Je suis l'épouse de M Bernardo Virrebion - 63 ans -Maire.

Sur un plan sexuel, ça ne va pas trop fort, mon mari est inexistant au lit, et mon amant juste "tolérable", aucune fantaisie, aucune perversion. Je pèse 63 kilos pour 1 m 72. J'ai un soutif 85 c, à première vue ça doit faire votre affaire. J'ai un gros cul, et je suis prête à tout pour vous satisfaire."

"Très bien, très bien. Expliquez-moi un peu ce que vous faites au lit, avec votre mari, votre amant, la bonne, le chien que sais-je?"

"Comment ce que je fais au lit? dit-elle pleine d'indignation! Et bien tout ce que les femmes font..."

"Soyez plus précise.... Vous sucez?"

"Oui."

"Vous avalez?

"Mon mari, non.

Mon amant, oui."

"Curieuse mentalité."

"Vous vous branlez devant votre homme?"

"Encore une fois; devant mon mari, non. Devant mon amant, oui."

"C'est bien, c'est bien, faut être cohérente dans la vie..."

"Vous vous faites enculer?"

"Par mon mari non!" dit-elle

"Je suppose donc que par votre amant c'est oui?"

"Oui! Mais je n'aime pas!"
"Ah ça, Mme Gallois, avec un cul comme vous avez, c'est qu'il ne sait pas y faire. Mais ne vous en faites pas, quand vous sortirez d'ici, vous serez une véritable afficionados. Dites donc, Mme gallois, je vois que vous avez le cul plutôt en berne, c'est dommage, à vous voir comme ça, vous êtes plutôt l'image même de la salope qui n'attend qu'à se faire tringler.

Mais je vous coupe la parole. Reprenez, nous en étions à vos vêtements..."

"Bon, je reprends. J'ai un tailleur blanc cassé -jupe fuseau griffé Borghèse. Un chemisier de soie griffé Borghèse également. Un foulard de soie Hermès, cadeau de mon amant. Soutien, slip et porte-jarretelles blancs. Bas gris fumés à coutures. Escarpins vernis cuir noir taille 36. Ça vous va?" Dit-elle mi-excédée, mi-impatiente.

"Trèèès bien. Retournez-vous, que je puisse vous voir de dos. Ouiii. Superbe. Et votre coiffure vous va à ravir. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point vous êtes bandante comme ça.

Vous savez que vous faites bander pas mal de vos élèves? Vous savez qu'il y en a plusieurs qui veulent vous tringler? Restez habillée! Caressez-vous les seins à travers votre chemisier. Quand vous serez prête, retroussez votre jupe et caressez-vous la chatte jusqu'à l'orgasme. J'ai tout mon temps, je veux vous entendre gueuler, je veux voir votre chatte ruisseler!"

Mme Gallois reste sans voix. À quarante-deux ans, jamais un homme n'a osé lui parler de la sorte. Sans quitter Alexis des yeux, elle commence à faire onduler son corps. Elle remonte sa jupe maintenant, elle écarte ses jambes superbement gainées par ses bas et elle plonge sans retenue sa main dans sa chatte.

Sans pudeur aucune, et sans quitter Alexis du regard, elle fait aller de plus en plus vite et de plus en plus fort ses doigts sur son clitoris maintenant en pleine turgescence. Elle sent l'orgasme l'envahir, il la submerge. Le spectacle qu'elle offre est époustouflant. Elle se pince les lèvres pour ne pas hurler, mais son plaisir est là, évident. Que va t'il penser d'elle? C'est pourtant tout naturellement qu'Alexis brise le silence après lui avoir laissé le temps de récupérer.

"Bon. Pour un début, c'est bien. Mets-toi à genoux maintenant! Je veux que tu me suces la bite comme je l'ai toujours rêvé, avec classe, grâce et sensibilité."

Alexis vient se poster devant elle.

Son pantalon présente une bosse non équivoque. Mme Gallois a tôt fait de lui extraire son sexe en pleine érection. Elle l'avale pratiquement en entier. Son corps entier y participe, sa bouche, mais aussi son cou, ses cheveux qui viennent lui caresser les couilles, ses seins pointus qui viennent se frotter sur les cuisses de son amant, son cul qui oscille, invite non équivoque à une pénétration voulue, espérée, attendue...

fantasme professeur, littérature érotique, salle de webcam et bien plus encore sur JALF


rencontrer fille rencontre érotique Drummondville rencontre coquine Bouches-du-Rhône hommes cherchant femme sexe avec un inconnu partouze amateur rencontre grivoise Auvergne femme coquine uro scato rencontre Ardèche

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015