fantasme érotique
fantasme érotique

Fantasme érotique

fantasme érotique

Membres présentement en ligne

Alors que la pluie redoublait d’intensité, je pénétrais dans la salle de lecture presque déserte de la bibliothèque du château de X. Après avoir flâné, je trouvais finalement un livre sur l’histoire des Cathares que je feuilletais négligemment, adossé au mur du fonds de la salle. Mon attention fut attirée par une femme qui était juchée sur un escabeau. Vêtue d’une jupe courte laissant entrevoir ses jambes portant des bas noirs finement ouvragés. Désirable, son visage dégageait le charme typique des femmes d’ascendance hispanique, qui est justement mon fantasme érotique le plus fort. Je pris l’initiative de monter à mon tour sur l’escabeau afin de lui donner l’ouvrage qu’elle cherchait.

Quelle ne fut pas ma surprise quand je remarquais non sans malice qu’il s’agissait de l’endroit réservé aux ouvrages de littérature érotiques des siècles passés. Devant son silence, je haussais légèrement ma voix.

-"Alors, lequel de ses livres vous tient le plus à cœur ? La philosophie dans le boudoir de Sade ? Les mémoires de Fanny Hill, les Onze mille verges d’Apollinaire ? Ou peut être un fabliau érotique de l’époque médiévale."

Finalement, elle me répondit qu’elle choisissait le fabliau érotique dont l’auteur était resté anonyme.
Elle commença à lire après quelques hésitations :

« Un prêtre entra dans la demeure de la Dame
qu’il avait confessé la veille et
il bloqua la porte avec la clenche.


Sans se soucier de la présence fortuite du mari cocu,
il monta à l’étage, espionna la femme assise dévêtue
qui peignait ses longs cheveux...»

Pendant qu’elle poursuivait la lecture, j’embrassais sa nuque en lui chuchotant des obscénités, je défis le haut de son chemisier et caressais ses seins qui ne tardèrent pas à durcir. Elle s’éclaircit la voix et poursuivit :

« Puis , dans son fion glissa son dard
et cogna et heurta ardemment
ce qu’elle désirait tant. »


L’une de mes mains effleura le long de sa croupe,qui ma foi était en soit en fantasme érotique, s’introduisit sous sa jupe que je relevais : je constatais qu’elle portait des bas fixés à un porte jarretelles des plus raffinés.

Ses fesses étaient magnifiques. Après les avoir caressées, Mon amusement consistait à suivre le sillon avec mon doigt enduit de salive. Ses gémissements étaient une invitation à la luxure et m’incitaient à poursuivre. Alors, je mettais mon doigt à mes lèvres pour bien le mouiller et je le faisais pénétrer encore et encore, son anus s’ouvrait à mes agacements...



réaliser vos fantasme érotique et plus encore sur JALF


fantasme à réaliser rencontre lesbienne caca rencontrer tchat room rencontre-nord-du-quebec.com rencontre coquine Poitiers couples exibitionnistes rencontre 42 week end campagne

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015