dressage soumise
dressage soumise

Dressage soumise

dressage soumise

Membres présentement en ligne

Je l’avais convoqué sur Jouer Avec Le Fantasme (ce site où nous avions fais connaissance) pour sa deuxième séance de dressage de soumise. Cette nouvelle séance se tiendrait dans un motel par une journée pluvieuse d’automne. Elle avait comme directive d’attendre mon appel qui lui signifierait le motel et le numéro de chambre où elle devrait me rejoindre. Dans les jours précédents, elle avait reçue ses directives pour la séance de dressage. Ma soumise devait être vêtue d’une jupe accompagnée d’un chemisier, sous-vêtements de dentelles et souliers à talons hauts. Elle devait avoir en sa possession tous ses jouets et ainsi qu’un foulard.

Elle savait également que lors de cette séance elle recevrait sa sentence pour une désobéissance commise. À son arrivée, elle devait frapper à ma porte et attendre que je vienne lui ouvrir. Une fois à l’intérieur, elle était, pratiquement aussi gênée que sa première séance et devait déposer ses choses à l’endroit désigné. Par la suite, elle devait se mettre à genoux, me remercier de lui accorder de mon temps pour son dressage de soumise, de me servir de son corps de salope et m’embrasser les pieds. Pendant qu’elle était dans cette position, je relevai sa jupe et alla fouiner son entre-jambe, je m’amusai avec sa chatte était mouillée et fouilla son anus, alors elle se contracta et pour cette raison son derrière reçu une claque magistrale qui lui arracha un cri.

Je la fis relever et lui fis sucer mes doigts, que j’avais utilisés dans sa chatte et son anus, en enfonçant ceux-ci dans sa bouche, elle les suça avidement. Je la fis relever, après lui avoir saisi et comprimer fortement ses seins, je commençai à déboutonner sa blouse, pour vérifier ses sous-vêtements, je la sentais honteuse d’être ainsi traiter. Sa blouse ouverte, j’ai pris ses seins entre mes mains, je les massai, j’agrippai ses mamelons et les tordaient, car la salope était arrivée en retard, je l’entrainai ainsi dans la pièce où était le lit. Je lui fis enlever sa blouse et sa jupe, debout face à moi en sous-vêtements, je la savais très gêner et je pris le temps de bien l’observer pour voir ses mamelons durcir.

Je passai derrière elle en lui caressant les fesses, je défis son soutien-gorge et descendit sa petite culotte, elle frissonna. Je la fis retourner et gifla ses deux seins, pour compléter le dressage de ma soumise, la corrigeant pour son retard. Par la suite je la fit mettre à quatre pattes sur le lit pour sa sentence officielle de son carnet rouge, c’est-à-dire cinq coups de strap de cuir sur son derrière de salope. Je caressai doucement, avec la strap, je la savais nerveuse et je prenais un malin plaisir d’étirer le temps. Puis sans avertissement, j’abattis la strap sur son derrière et lui arracha un cri de douleur en plus d’une belle marque rouge.

Les quatre autres coups furent donner de la même façon. Après le cinquième, la salope avait les larmes aux yeux. Sans lui laisser un répit, j’ai enfoui profondément mes doigts dans sa chatte et je m’amusai avec son clito, en caressant les marques sur ses fesses. Par la suite, je l’obligeai à venir me dévêtir pour le restant de la séance et pour sucer la queue de son maître. Comme je savais qu’elle n’aimait pas se masturber devant quelqu’un, je lui ordonnai de se coucher sur le lit et se masturber devant moi, ce qu’elle fit honteusement. Pour bien la voir travailler, j’ai pris position entre ses jambes, en écartant celles-ci au maximum, je la forçai à bien enfouir ses doigts dans sa chatte, en lui saisissant la main pour la guider.

Elle demanda pitié à quelques reprises et eu comme réponse de bonnes claques sur l’intérieur de ses cuisses...

dressage soumise, webcam BDSM, rencontre et bien plus encore sur JALF!


rencontre Strasbourg rencontre Bourgogne rencontre libertine Sarthe annonces rencontres coquines région de québec rencontre coquine Bouches-du-Rhône amour vieux gay rencontre érotique Gaspésie célibataires paris rimming

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015