de sexe porno
de sexe porno

De sexe porno

de sexe porno

Membres présentement en ligne

Voici un récit de sexe porno écrit par un de nos membres. Osez écrire votre récit de sexe porno vous aussi!

"Presque tout de suite, une immense bouffée de chaleur envahit mon cul dont les parois se dilatent et deviennent brûlantes. Il doit m’avoir injecté une huile fortement pimentée, et maintenant je ne demanderais qu’une chose, c’est de pouvoir ouvrir mon cul plus grand et qu’on m’y coule un liquide glacé pour le refroidir. C’est le moment qu’il choisit pour pousser son gland d’acier dans la fleur de mon cul. Le gel qui le lubrifie doit être mentholé comme dans les film de sexe porno, car j’ai la sensation d’un piton de glace qui commence à apaiser l’entrée de mon cul et dont j’aimerais qu’il pénètre plus profond pour éteindre l’incendie qui l’embrase en entier.

Sentant ma résistance se transformer en désir soumis, Jennifer quitte sa position de tortionnaire, passe les fesses par dessus ma tête, m’autorisant du coup à redresser les épaules, prendre appui sur les avant bras et relever la tête. Renversée sur le dos, elle glisse ses jambes sous mon torse, saisit ma biroute à nouveau en pleine érection entre ses pieds et présente à ma vue sa chatte pulpeuse dont elle dégage avec les doigts les lèvres et le clitoris déjà bandant. Je comprends qu’elle veut aussi sa part du gâteau, et l’aide à se glisser sous moi jusqu’à encastrer ma grosse banane dans son con affamé et gourmand, ses jambes repliées, les genoux contre mes épaules.

Le mandrin de Bande Dur a lentement pénétré mon cul comme un piston, centimètre par centimètre, et je sens son gland qui bouscule ma prostate. Je dois bien m’avouer que ça m’excite à mort. Les contractions de sa grosse bite se transmettent aux parois de mon anus et je lui réponds en le resserrant sur elle au même rythme. Il entame ensuite un prudent va et vient qui fait coulisser son immense membre lubrifié et soyeux comme dans un fourreau parfaitement ajusté. Ses couilles se frottent aux miennes, m’en hérissant les poils. De mon côté, j’ai empoigné les fesses de J Lo et transmet à son bassin le même mouvement rythmé.

J’ai l’impression que mon madrier furieusement stimulé prend autant de place que nos deux bites réunies dans la séance de tout à l’heure. En fait, je suis le seul à rester parfaitement immobile, toutes les parties de mon corps électrisées, alors que les deux autres s’activent à m’astiquer à fond le cul et la queue d’avant en arrière. Mon mec se met à accélérer la cadence des coups de boutoir dont il me ramone le trou de balle, son sac de couilles cognant en rythme contre le mien comme le battant d’une cloche. D’une main après l’autre, il me claque furieusement les fesses comme dans un film de sexe porno.

Nos trois corps sont maintenant embarqués dans un même va et vient frénétique qui affole mes sens. Avec un puissant râle, Tonio éjacule en un spasme violent et décharge un feu d’artifice de foutre qui m’expose dans le cul et en crépit le fonds, mais, trop abondant pour l’étroit espace laissé par son membre démesuré, déborde de mon anus distendu et coule sur mes burnes affolées. Jenny ne nous a pas attendu pour jouir et à déjà noyé mon braquemart de son jus abondant, secouée de spasmes qui éjectent ma bite de sa moule. Avec un brame puissant, je laisse à mon tour mon engin orphelin envoyer sa pleine dose de purée en longs jets laiteux à travers sa figure levée vers moi.

Jenny suffoque mais agrippe ma lance de pompier à deux mains et l’enfourne dans sa bouche maculée de foutre pour en traire une dernière giclée. Je ressens un grand vide quand Antonio retire son engin gluant de mon cul rassasié. Je m’affale sur la moquette, la bite encore dardée, saisissant au passage ma bouteille qui y avait roulé. J’asperge d’eau gazeuse ma queue et ma figure autant que j’en fais couler dans ma gorge desséchée. Je suis moulu, j’ai l’impression que tous mes muscles sont endoloris, j’en ai eu ma dose. Les deux autres sont écroulés sur un coté du lit dans le prolongement l’un de l’autre, l’air tout aussi rétamés que moi.

Couchée sur le dos, elle a appuyé sa tête sur les cuisses du latino, qui gît sur le ventre, la tête sur un bras et l’autre pendant du lit. Je me relève paresseusement, la verge un peu débandée, et m’approche du lit dans la pénombre, tous les muscles relâchés, les bras ballants..."

de sexe porno, viéos, récits, photos et plus encore sur JALF!


rencontre 51 rondes et jolie sex adulte rencontre pour trip à trois rencontrer rencontre érotique Rouyn-Noranda rencontre Limousin sites rencontre BDSM rencontre nord pas calais amour gratuit rencontre

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015