club de rencontres
club de rencontres

Club de rencontres

club de rencontres

Membres présentement en ligne

Je ne cessais de regarder autour de moi, l’air incrédule, les yeux hagards. Les gens qui me croisaient ne semblaient pas me voir. Je me trouvais dans un club de rencontres. Je me mis à marcher au hasard et finis par m’arrêter brusquement. Devant moi, à quelques mètres, assise sur un banc, se tenait une belle jeune femme vêtue d’une longue robe blanche. Elle me fixait avec un grand sourire qui faisait briller ses yeux comme s’ils étaient illuminés de l’intérieur. Cette jeune femme, c’était toi, ma belle italienne, toi que je n’avais pas revu depuis plus de cinq ans, toi avec qui j’avais discuté sur Jouer Avec Le Fantasme (un club de rencontres en ligne) il y a quelques jours seulement.

Je n’en croyais pas mes yeux ; il y avait quelque chose d’irréel dans tout ceci. Mon amnésie, ce club de rencontres se trouvant je ne sais où et, pour finir, toi en face de moi alors que je te savais à des milliers de kilomètres d’ici! Il devait bien y avoir une explication rationnelle. Comme si tu semblais avoir compris mes questions, ma peur, tu te levas et t’approcha doucement de moi sans cesser de me sourire. Tu vins si prêt que je pus sentir ton souffle sur mon visage. Mon Dieu que tu étais belle. Je te pris dans mes bras et te serra fort, comme pour m’assurer que tout cela n’était pas un rêve.

Je plongeais mon visage dans tes cheveux, te caressa les joues, déposa un baiser sur le front… c’était bien toi. Tu me pris par le bras et nous nous mimes à marcher un moment. Je ne cessais de te presser de questions. Depuis combien de temps étais-tu en France ? Pourquoi ne m’avais-tu pas dis que tu allais venir ? Pourquoi ne pas m’avoir téléphoné ? Et comment était-il possible que l’on se retrouve ainsi au milieu de nulle part dans ce club de rencontre ? Mais tu ne répondis à aucune de ces questions, comme si tu ne m’entendais pas. Tu finis par stopper notre marche et me fixas droit dans les yeux en me prenant le visage entre tes mains.

Ton regard était plus envoûtant que jamais. Je n’osais plus dire un mot, ni même bouger le plus petit de mes muscles tant je craignais que tout ceci ne s’évanouisse en fumée. Tu approchas tes lèvres des miennes et je me laissais emporter par ce baiser fougueux que tu m’offrais. Nous nous trouvions au milieu de la piste de danse et, bizarrement, il n’y avait plus personne autour de nous. Tu t’allongeas et m’invita, d’un geste de la main, à venir près de toi. Nos lèvres se scellèrent une nouvelle fois et je sentis l’émoi qui gagnait tout mon être. Ma main parcourut ton corps, s’arrêtant un instant sur ta poitrine, puis repris son chemin le long de ta robe jusqu’à ce qu’elle rencontre la peau nue de tes jambes.

Tu avais les yeux clos et ta respiration se faisait plus rapide. Ma main s’infiltra sous ta robe, remontant lentement en effleurant à peine ta peau. Tes hanches se soulevèrent brusquement lorsque mes doigts marchèrent sur le fin tissu de ta culotte. Alors je retirais ma main et me mis à te couvrir de petits baisers, commençant par les chevilles, puis remontant doucement, très doucement le long de tes jambes, l’une après l’autre. Je finis par te retirer ta culotte et me mis à jouer avec les poils de ton pubis qui étaient, comme dans mes souvenirs, aussi doux qu’une chevelure. Tu me pris par les cheveux et colla ma bouche à tes lèvres vaginales.

Là aussi l’odeur de ton intimité était restée aussi parfumé que dans mes souvenirs et je m’abreuvais avec délectation auprès de cette douce fontaine. Au bout d’un moment, tu me fis m’allonger sur le dos, baissas mon pantalon, caressas un instant mon pénis au travers de mon caleçon, puis tu me chevauchas. Je voyais le plaisir qui te gagnait au fur et à mesure que tu faisais aller et venir mon sexe entre tes reins, ce qui te rendait encore mille fois plus belle. Notre orgasme fut tellement fort que nous ne pûmes, ni toi ni moi, retenir nos cris de plaisirs. Tu continuas à t’agiter quelques instants sur moi avant de t’allonger contre ma poitrine.

Tu sentais bon, tellement bon. Je fermais les yeux pour mieux profiter de cet instant inoubliable.

club de rencontres, chat, webcam et plus encore sur JALF!


rencontre femme Bretagne renontre rencontre pour relation sexuelle film x site rencontre libertin bretagne rencontre territoire belfort rencontre libertine Territoire de Belfort rencontre-chaudiere-appalaches.com sexe xxx rencontre rencontre coquine Ain

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015