cites rencontres
cites rencontres

cites rencontres

cites rencontres

Membres présentement en ligne

Nadia se demandais comment lui annoncer la nouvelle. Il le prendra très mal, elle en était certaine. Bob étais du genre coincé, pas ouvert à quoique ce soit qui sortait du droit chemin de la vertu. Mais il avait quand même bien cherché, après 7 années de mariage, il ne la touchait plus ou presque. Tous les efforts qu’elle avait déployés pour le séduire de nouveau s’avérais de cuisants échecs. Déshabillé soyeux, souper aux chandelles, le rejoindre sous la douche, le minoucher, caresser etc, etc, etc, n’avait eu que pour résultat une absence de réponses de Bob. Ha des fois il daignait lui faire une bise en lui disant « pas ce soir je suis crevé» et retournais à ses occupations.





Alors Nadia 33 ans, femme élégante et raffinée, au physique athlétique, un beau jour en eu le raz le bol d’attendre d’être combler et si on peu dire se prit en mains. Elle consultât les petites annonces sur des cites de rencontres et en trouva une qui attirât son attention au plus haut point (massage a touch of love pour dames en manque de sensualité et de caresses). Après quelques recherches et une lecture détaillée de ce type de massage elle décidât de faire le saut et contactât le propriétaire de l’annonce.



(N= Nadia, M= Massothérapeute)



N« je désire prendre un rendez-vous svp.

»
M« Certainement, en pm ou soirée?»
N« Pm car c’est le meilleur moment pour moi»
M« et le massage, thérapeu..»
N« votre massage sensuel pour femme en manque »
M« Très bien Jeudi 13.00 ça vous va? Compter de 2 à 3 heures de massage dans votre horaire madame.»
N« si long? … oui, d’accord… pourquoi 3 heures?»
M« la première heure est un massage de détente, et si je peu me permettre, vous sembler en avoir de besoins par le ton de votre voix, ensuite commence les caresses et ce, jusqu’à un niveau de satisfaction corporelle total. Si vous avez été négligée par votre homme, ce ne sera pas le cas par moi.

Vous serrez rassasier. Le coût est à l’heure et c’est comptant seulement pour ce type de massage.»
N« vous dites dans votre annonce qu’il n’y a pas de pénétration est-ce vraie?»
M« c’est exacte, que des caresses manuelles et à de rares occasions buccales.»
N«Vous comprenez je n’ai pas l’habitude de..»
M« Madame, vous n’avez pas à vous justifiez et que vous soyez nerveuse face à cette nouvelle expérience est tout à fait naturel.»
N« bon d’accord, merci… j’y serai»



Et c’est ainsi que l’histoire de Nadia prit toute son envole. Elle se sentait excité à l’approche du Jeudi, mais à la fois angoisser par la rencontre de cet inconnu auquel elle livrait son corps ainsi que le fait qu’elle trahissait ses veux de fidélité envers Bob.





Le fameux Jeudi arriva, Nadia se douchât, revêtit des vêtements confortables et décontractés, prit une grande respiration profonde et se dit en elle-même :( aujourd’hui je pense à moi, qu’à moi) mais une nervosité palpable émanait de son être. Elle prit son courage à deux mains puis se rendit à son rendez-vous.



L’adresse donnait sur un petit bâtiment à deux étages, Les chiffres foncier indiquait que les bureaux se trouvaient au deuxième .Elle sonna et entra, gravie les escaliers et se retrouva dans un endroit fort charmant, plantes, aquarium, et beaucoup de lumière naturel fournit pas d’immense panneaux vitrés.

Le massothérapeute était là, lui tendit la main pour serrer la sienne, sa poigne étais ferme mais non brutale, ses mains douces, (tant mieux) pensât-elle. Et il l’invitât dans la salle de massage où il lui donnât les dernières consignes et explications sur ce qui allait prendre cours, puis il sortit, la laissant se déshabiller et prendre place sur la table.



Nadia en se préparent pensait : que c’est charmant ici, reposant, et lui n’est pas un adonis mais pas mal non plus, j’espère qu’il est fidèle à la description de son massage ou alors je suis dans la mer... Mais si les caresses sont aussi bonnes qu’il le laisse entendre, enfin je pourrai satisfaire mes besoins.


Elle s’allongea nue sur la table face contre le coussin, sur le ventre, exposant que son dos et la merveilleuse courbure de ses fesses. Son cœur battait à 100 coups la minute ses mains étaient moite, ainsi que sa chatte.



Le massothérapeute entra dans la pièce, prit les huiles nécessaires et débutât la partie relaxation. Nadia après quelques minutes vint à se relâcher et relaxer. Les mouvements étaient bons, la force appliqué parfaite, ni trop tendre ni trop brute. Elle sentait se défaire une après l’autre les tensions si longuement accumulées. Ses mains sont agiles, douces, enveloppantes.

Juste le toucher de ce premier massage était presque comblant en soit. Puis vint le moment de passer à ce qu’elle espérait et en même temps anticipais, le massage sensuel.



M« tournez-vous svp, coucher sur le dos»
N :( voila le moment de vérité…. Il va maintenant me voir … me toucher intimement…) elle tremblait, un peu de plaisir mais surtout du à une gêne, une timidité.



L’huile avait des arômes enivrants. Il en couvrit son ventre amenant le doux liquide aux seins, épaules, bas ventre, vulve, clito ainsi que ses jambes. À chaque endroit de son corps touché par cet homme une vague émergeait du plus profond de son intérieur.

Au début les mouvements étaient courts et les touchers subtils, puis à chaque fois qu’il remarquait une zone qui la faisait vibrer, il insistait plus, multipliant les variantes de touchers sur cet endroit de son corps, mais se qui la faisait vibrer de plus en plus fut la façon délicate qu’il avait de faire monter le désire d’être toucher entre ses jambes. Parfois caressent plus profondément son sexe parfois le contournent mais toujours en effleurent les lèvres. Cette caresse si douce elle la désirait, plus il lui donnait plus elle se sentait femme, normale, belle et bien, tellement bien. Ces secousses qui parcourraient son corps lui donnaient la vie, l’amour de soi, le pouvoir de crier que oui, elle avait droit au bonheur, le droit d’être satisfaite dans un besoin si basique de la vie.

Sa culpabilité s’envolait plus elle sentait cette chaleur interne monter en elle comme un feu d’artifices prêt à prendre son envole et exploser en un millions de flammes toutes plus radieuse les unes des autres. Puis elle sentit en elle un doigt. Doigt expert, cherchant un point en elle au sommet de sa paroi interne, il le trouva et le stimulât encore et encore. Elle N’avait jamais ressentit autant de plaisirs en une secondes tous ses muscle se crispèrent, elle perdait contrôle de son corps et elle s’en foutait totalement. Tout ce qu’elle voulait c’est que sa ne s’arrête pas, pas toute suite du moins.

Et là, se produisis ce qu’elle croyait impossible pour elle, une éjaculation féminine! Elle sentait ce liquide être expulsé de sa chatte, sa gorge criait à tue tête le bonheur qui explosait en elle. Le massothérapeute alors réduisit la cadence des caresses, mais n’arrêta pas, il faisait de longs mouvements qui couvrait d’un coup son corps tout entier. Partant du pied gauche, suivant la jambe, le ventre etc. Cela amenait une relaxation divine, qui semblait répartir toute l’énergie libéré par se coïte explosif. Nadia reprenait son souffle mais la caresse gardait actif le plaisir.



Déjà deux heures c’étais écoulées, il lui semblait quelle venait à peine d’arriver.





Elle se sentait bien, libéré, légère. Puis le thérapeute recommença les caresses, encore plus vivifiante en sensation, et à ce deuxième volet du massage, sa bouche vint en contact avec le cou de Nadia, baiser tendre, chaud, ses mains continuaient les caresses enivrantes, sa bouche se promenait sur elle, passant d’un sein à l’autre, parcourant son ventre, et pour finir, elle sentit sa langue sur sa chatte, son souffle sur son sexe et le doigt, se doigt si magique lui entrée dedans et recommencer son manège.



Nadia croyait mourir de plaisir tant c’étais intense, sa première éjaculation semblait très insignifiante face à celle-ci, en moins de quelques minutes d’intervalle elle connaissait plus de jouissance que tout les orgasmes connue de sa vie mit ensemble.





Et la cadence redevint plus lente, puis d’une voix douce il lui dit, « encore ou ce sera tout? »



N’en pouvant plus pour la première fois de sa vie, elle se dite satisfaite.



Alors, je vous laisse vous rhabiller.



En sortent elle le paya plus que généreusement et demanda : «Puis-je prendre un autre rendez-vous?» sourire aux lèvres.



Revenant à la maison, sont idée étais clairement faite au sujet de Bob et du comment lui annoncé son geste, sa décision : « Qu’il aille se faire foutre tout seul!»
Maintenant semaine après semaine Nadia est une femme comblée.

« Et pas besoin de piles»

cites rencontres et plus encore sur JALF


rencontre sexe Berne charme rencontre rencontre Drôme couple annonces rencontre érotique Namur rencontre amicale femme site de rencontre femme soumission sexuelle urolagnie

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015