belles chattes
belles chattes

Belles chattes

belles chattes

Membres présentement en ligne

John connaissait Isabelle depuis environ 7 ans. Ils s’étaient rencontré sur Jouer Avec Le Fantasme, le site par excellence des plus belles chattes et étaient devenu amis. John était seul à son appartement un soir, entrain de déguster une bonne bouteille de vin et Isabelle lui proposa via internet de venir lui tenir compagnie. Ne pouvant dire non à une belles chattes, il accepta évidemment. La soirée se déroulait rondement, le vin était bon et la compagnie agréable. Isabelle lui parla de son mari, de sa vie et petit à petit, la conversation s’orienta sur des sujets plus personnels. Elle lui parla des déceptions que lui faisait vivre sa vie sexuelle… son chum n’étant pas assez dominant à son goût.

L’imagination de John s’emballa à ses mots alors qui se remémoraient tous les fantasmes qu’Isabelle avait fait naître en lui au cours des ans. Imaginant toutes les belles chattes qu'il avait gouter depuis... Le vin aidant, il décida de céder à ses pulsions en se disant qu’Isabelle le désirait peut-être aussi. Alors qu’elle était assise à côté de lui sur le divan, il se penchant résolument vers elle et l’embrassa. Surprise, elle eu un mouvement de recule mais il ne la laissa pas aller bien loin et poursuivit le baiser. Au début elle tenta de protester, de se dérober mais il l’attira contre lui. Au bout de quelque instant, elle cessa de résister et lui rendit ses baisés passionnés.

Les mains de John passèrent du dos d’Isabelle à ses cuisses, puis à ses fesses. Doucement, une de ses mains remontant sous sa blouse et caressa ses seins par-dessus le soutien-gorge. John l’allongea sur le divan tout en l’embrassant puis dans un mouvement brusque, il déchira la blouse, révélant l’ample poitrine d’Isabelle. Le regard de John était intense et il était clair qu’il n’accepterait aucune protestation. Le jean d’Isabelle prit rapidement le même chemin que la blouse. John agrippa le soutien-gorge et l’abaissa sous les seins d’Isabelle. Sa bouche trouva rapidement le chemin de sa magnifique poitrine.

De la langue et des dents, il caressa, mordilla et agaça ses mamelons, provoquant soupir et petit gémissement. Sa respiration à lui était saccadé, sa voix rauque de désir. Après un moment, sa bouche continua son chemin vers le bas. Écartant doucement le string de son chemin, il commença à lécher la belles chattes d’Isabelle pendant qu’un de ses doigts s’enfonçaient en elle. Isabelle commença à gémir plus fort sous l’effet du traitement que John lui faisait subir. Il l’amena au bord de l’orgasme mais lui dénia se soulagement au dernier instant. Se levant, il se débarrassa prestement de ses propres vêtements.

Son membre se tenait droit, rigide et gonflé du désir que lui inspirait la superbe femme devant lui. Son regard dur et intransigeant fit comprendre à Isabelle ce qu’il attendait d’elle sans qu’un seul mot soir nécessaire. Elle s’agenouilla devant lui tout en caressant son membre. Doucement, elle commença à lécher le gland puis finit par engouffrer tout ce qu’elle pouvait dans sa bouche. John ferma les yeux et se concentra uniquement sur le plaisir qu’Isabelle lui procurait alors qu’elle le suçait comme si sa vie en dépendait. Il s’imagina déversant tout son sperme dans cette bouche si douce et invitante.

Il fut bien prêt de le faire mais se dit qu’il aurait d’autre occasion. Ce soir, il voulait la posséder entièrement. Il se retira de sa bouche puis avec des gestes fermes mais non violent, il pencha Isabelle par-dessus le dossier du divan. Puis d’un seul mouvement, empoignant son si désirable cul à pleines mains, il s’enfonça en elle d’un seul grand coup. Elle en eu le souffle coupé et avant qu’elle eu le temps de se ressaisir, il commença à la baiser de toute ses forces. Il n’était pas question de tendresse ou d’affection. Seul leur désire parlait. Par derrière, il lui agrippa les seins et la ramena contre lui.

Il savait qu’il ne pourrait pas durer longtemps à ce rythme, pas avec elle qu’il désirait depuis si longtemps. Il avait donc l’intention de rendre ses moments aussi intense, animal et jouissif que possible. Il accéléra le mouvement tant qu’il le pu et au moment ou Isabelle hurla de plaisir, il explosa en elle et déversa tout son plaisir. Tout deux s’écroulèrent à bout de force… Plus tard, Isabelle repartie chez elle, John s’installa confortablement sur ce même divan en rêvant de ce qu’il lui ferait la prochaine fois…

belles chattes, rencontre, photo et bien plus encore sur JALF!


rencontre corse sud fantasmes rencontre érotique Fribourg fantasmes erotiques rencontre sur Lyon rdv femme fantasmes de femmes rencontre libertine Isère rencontre 56 rencontrea

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015