baise
baise

Baise et photo

baise

Membres présentement en ligne

Françoise voulait régler ses comptes avec Chantal qui l'avait plongée dans cette aventure de photos coquines et de baise. A-t-on idée de faire ça à une amie. Certes, l'expérience avec Michel s'était bien soldée, et si Françoise avait su à quoi s'en tenir, elle n'aurait jamais connu ce plaisir nouveau. Mais qu'importe... On sonne à la porte, c'est Chantal!
-Salut Françoise! Bise bise.
-Tu tombes bien, j'ai à te parler.
-Ah bon.
-Pourquoi ne m'as tu pas dit pour Michel?
-Dit quoi? Au fait, tu es allée? Tu as des photos. Tu les as montrées à Patrick? Je peux les voir?
-Oui, oui, et non, non.


-Bon, tu es allée te faire photographier, tu as des photos, mais tu ne les as pas montrées à Patrick, et tu ne veux pas me les montrer. Pourquoi?
- Laisse tomber. Je veux savoir pourquoi tu m'a filée un rancard avec ce photographe, sachant très bien ce qu'il allait faire.
-Ou plutôt, dis donc "sachant ce qu'il allait faire très bien", non?
-Là n'est pas la question.
-Moi je crois que oui. Bon, raconte.
-Eh bien je me présente, on fait quelques séries, j'essaie de me mettre dans l'esprit de la chose, il m'aide un peu, puis je baise comme une chienne sans savoir que tout est photographié.


-Ah, sacré Michel! Il est bon, hein?
-Je t'en veux. Tu n'avais pas le droit de me faire ça.
-Voyons, tu t'offusques pour rien. Avoue que tu as pris ton pied.
-Ouais, c'était... bon... mais inattendu.
-Moi, quand j'y vais...
-Comment, "quand j'y vais", tu es allée plus d'une fois?
-Bien sûr. C'est moins cher que chez un "psy", Michel est très bon baiseur, très imaginatif, et il y a un rapport de distance, tu vois.
-Non, pas de différence avec un prostitué que tu payerais.
-Ah oui, il y en a une, les photos.
-Et alors?
-Eh bien, quand j'ai un petit bleu, je les regarde.

Parfois ça m'excite au point où...
-Quoi, tu te masturbes devant tes propres photos?
-Ça m'arrive. Allez, montre-moi tes photos, juste à moi...
Françoise hésite. Elle est tiraillée entre sa colère à l'endroit de Chantal, mais qui s'estompe peu à peu, et son envie d'avoir son opinion.
-Bon d'accord, dit-elle d'un air faussement résigné.
Elle va chercher les photos et quand elle revient s'assied à la table de la salle à manger, et Chantal prend place debout derrière elle, se penchant par dessus son épaule pour ne rien manquer. Françoise sort les photos, les feuillette dans l'ordre.


-Assez classique, dit Chantal, vite les autres.
Françoise passe aux photos d'elle et Michel. À la première, Chantal s'exclame :
-Mazette! Du grand Michel!
Au fur et à mesure que Françoise progresse, prenant de longs moments pour chaque photo, Chantal ne tarit pas d'éloges.
-Ouf!.. Wow!... Eh bien!...
Arrivé à la dernière, Chantal dit:
-Eh bien, vous ne vous êtes pas embêtés, c'est le moins qu'on puisse dire. Montre-moi encore les précédentes.
Françoise étale alors sur la table les dernières photos, les regarde comme un kiné, refait des séquences. Curieusement, elle se sent excitée, repasse dans sa tête ces moments de grand plaisir, aidée en cela par le support visuel.

Discrètement, sa main gauche glisse sur le bas de son abdomen et le caresse du bout des doigts. Chantal dit alors en pointant vers une des photos :
- Regarde, celle-là.
Elle pointe vers une des photos où Françoise est prise par derrière par Michel, en levrette, alors qu'il lui tient les hanches.
-Eh bien quoi, dit Françoise?
-Regarde tes seins. Ils sont tous poussés vers l'avant.
En effet, la photo montre Françoise, vue de côté, les avant-bras sur le siège du tabouret. À l'instant du déclenchement, ses seins ballottaient vers l'avant sous les poussées vigoureuses de Michel.


-Euh... oui. Mais Michel me pistonnait avec une telle force que...
-Oui oui, je comprends. C'est seulement que j'ai toujours cru que tes seins étaient très fermes.
- Un 95B naturel, ça a beau être en forme, dans cette position là, ça balance un peu.
-Pas besoin de m'expliquer, c'est seulement que je croyais ta poitrine plus... je peux toucher?
-Hein?
-Oui, palper un peu. Pour voir. Moi avec mes petits seins plats...
-Si tu veux.
Pendant que Françoise, qui ne porte pas de soutien sous son chemisier, continue de se contempler sur les photos, Chantal glisse sa main sous son sein droit, le soupèse, le prend en main, le palpe.

Françoise feint l'indifférence, mais l'effet de ce contact

baise, rencontre, webcam et bien plus encore sur JALF!


rencontre érotique Gaspé lesbienne femmes monde femme cougar participer à un gang bang rencontre discrete rencontrediscrete tchat webcam rencontre libertine Côtes-d'Armor rencontre coquine Indre-et-Loire renontre

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015