annonces rencontres BDSM
annonces rencontres BDSM

Annonces rencontres BDSM

annonces rencontres BDSM

Membres présentement en ligne

Je suis un romantique qui pratique les relations dominant / soumis parce que je ne peux pas bander autrement. J'ai rencontrer plusieurs femmes via les site internet Jouer Avec Le Fantasmes lorsque je cherchais parmi les annonces rencontres BDSM. Je suis un impulsif, un gamin qui aime jouer à la poupée, mais qui se sent grandir dans la jouissance d’une femme.
Je recherche des femmes novices dans leur rôle de soumises.
Celles que j’apprécie le plus, sont celles que j’appelle les « inavouées », les « pucelles de la soumission ».
Celles là me font bander, et j'en trouva une panoplie via mes annonces rencontres BDSM.

Elles me font bander plus qu’une qui sait déjà tout et qui ne fait que se prêter au jeu, qui ne s’y abandonne pas vraiment.
Je promets d'être à la hauteur de ses envies les plus sombres...


Elle est là, derrière la porte.
Mais je ne veux pas qu’elle me voie.
Je veux qu’elle se sente encore plus vulnérable, à la limite du risque d’être prise par un inconnu, un homme sans visage.
Je lui ai ordonné de poser le masque noir que j’ai préparé, sur ses yeux, et de m’attendre, à genoux, face à la porte, les mains tendues, tenant le martinet, la chaîne sur le sol, devant elle.


J’entre, le cœur battant, l’esprit déjà en ébullition, de délicieux frissons au creux des reins.
Elle est là, à genoux, les yeux bandés, exactement comme elle décrivait son fantasme dans son annonces rencontres BDSM.
Son body noir en dentelles, cache à peine ses formes généreuses. Dieu qu’elle me plait dans cette position.
Elle a peur, je le sens, et sa crainte augmente mon désir de la sentir encore plus à ma merci.
Je ne dis pas un mot, lui retire le martinet des mains, et la laisse là, face à la porte.
Je passe à côté en prenant soin de la frôler juste ce qu’il faut pour la faire frissonner.

La tension est montée soudain, rendant l’air autour de nous presque électrique.
Ça y est, nous y sommes, la partie commence.
Je prends mon temps pour me déshabiller.
J’ai envie de la toucher, de la pétrir, de la malmener, de la fouiller, mais pas encore, pas tout de suite.
D’abord, faire monter d’un cran cette délicieuse crainte qui la fait mouiller, j’en suis sûr.

« À quatre pas ! » énonçai-je d’un ton sec.

« C’est comme ça que tu m’accueilles ? Même pas à poil ? ».

Je la vois tressaillir. Sa respiration a marqué une pause...

«Je suis désolée Monsieur, je ne sa....»

«À poil idiote!! Pour ta punition, écarte bien les jambes et tâche de garder ton cul bien en l'air!»

Je fais glisser un doigt dans son vagin et je commence à la masturber.

J'ai posé ses cuisses sur mon torse pour lui donner l'impression que je vais la défoncer et pour pouvoir encore mieux la pénétrer de mes doigts. Deux doigts maintenant la fouille tandis que je continue à agacer son clitoris.
Je sens que le moment est proche pour elle, elle ne va pas pouvoir se retenir bien longtemps, alors je la stimule verbalement, employant à l'occasion quelques mots crus, elle n'offre plus de résistance, elle s'abandonne, elle crie, elle jouit, elle tremble, sa mouille se déverse par petits jets nerveux, elle s'adosse contre le mur pantelante, je me redresse, la ramène vers moi et l'enlace.

Après avoir été poupée de sexe, elle n'est plus qu'une poupée de chiffon. Mais ce n'est que le début, elle n'aurait pas du venir aussi rapidement et elle sait que ça lui en coûtera quelque chose. Le repas se prendra un peu plus tard et elle mangera dans sa gamelle, sans ustensiles... Le plat principal sera difficile à ingurgiter mais le dessert lui plaira. Le jeu connaîtra un autre moment mémorable qui se finalisera sur la table de la salle à manger et nous ne serons pas seuls...

annonces rencontres BDSM et bien plus sur JALF


uro scato rencontres libertines rencontre BDSM France rdv rencontre femme Lyon baiser sodomiser relation secrète rencontre par ville Paris

Tous droits réservés - Réalisations TrémaR Inc. 2000-2015